Hafid

Hafid Derradji élu ambassadeur de bonne volonté

Le journaliste algérien et commentateur sportif vedette de la chaîne qatarie « beIN Sports », Hafidh Derradji, a été désigné ambassadeur de bonne volonté par l’Organisation mondiale pour la paix et le développement de la diplomatie. C’est ce qu’a indiqué, hier, le célèbre speaker algérien dans un post sur son compte twitter. « Heureux et fier d’avoir été nommé ambassadeur de bonne volonté par l’Organisation mondiale pour la paix et le développement diplomatique », écrit-il dans un message transcrit en langue arabe. Il convient de noter que selon la décision de nomination, dont l’intéressé a joint une copie à sa publication, Derradji jouira désormais d’une immunité juridique selon les textes et conventions internationales et dispose d’un droit de représenter cette organisation à l’international et aux événements ayant trait aux actions humanitaires en tant qu’ambassadeur.

Démantèlement d’un réseau spécialisé dans l’agression et le vol d’automobilistes à Bouira
Un réseau spécialisé dans le vol et l’agression d’automobilistes sur l’autoroute Est-Ouest a été démantelé par les services de la Gendarmerie nationale à Bouira, a-t-on appris mardi auprès de ce corps de sécurité. Le réseau est composé de sept individus dont deux femmes, arrêtés par les services de la Gendarmerie nationale lors d’une opération menée à Djebahia (ouest de Bouira), selon les détails fournis par le chef de brigade de Lakhdaria, le commandant Oualid Benmerabet. « Nos services ont agi sur la base d’informations faisant état d’une agression contre un automobiliste sur l’autoroute Est-Ouest par un groupe de six individus qui étaient eux aussi à bord de deux véhicules. Un plan d’intervention a vite été mis en place pour arrêter les criminels », a expliqué à la presse le commandant Benmerabet. « L’intervention rapide des éléments de la Gendarmerie nationale a permis l’arrestation de trois agresseurs et la saisie de leur véhicule ainsi que des armes blanches et des téléphones portables. Trois autres criminels qui étaient en fuite ont aussi été arrêtés plus tard », a précisé l’officier de la Gendarmerie nationale. Ce réseau criminel sévissait sur l’autoroute Est-Ouest pour agresser les automobilistes à l’aide d’armes blanches. Les mis en cause, dans cette affaire, ont été présentés, lundi, devant le juge d’instruction près le tribunal de Lakhdaria, a affirmé le commandant Benmerabet.

Décès du dramaturge et journaliste Abdelkader Arrouche
Le dramaturge et journaliste Abdelkader Arrouche s’est éteint, lundi à Oran à l’âge de 78 ans, des suites d’une longue maladie, a-t-on appris de ses proches. Le défunt a été l’auteur de plusieurs textes mis en scène par de nombreux hommes de théâtre dont Medjahri Habib. Ces pièces ont été présentées sur les planches de divers espaces culturels à Mostaganem, Béchar, Sidi Bel-Abbès et Oran. Parmi ces œuvres figurent « Numidia » qui a remporté le premier prix de la première édition du Festival National de Théâtre Amateur de Mostaganem en 1967,  » Zariba El-Madina » (1993) et « El-Ouarth Mathoum » produite par le « Théâtre Raouafed » de Béchar en 2018.
Le défunt a pris part à de nombreux festivals nationaux et à celui de Sousse (Tunisie). Il est également l’auteur d’une pièce de théâtre « El-Kenna oua El-Ajouz » diffusée sur les ondes de la radio d’Oran.
Abdelkader Arrouche, qui a occupé plusieurs postes administratifs, était également poète pour avoir composé de nombreux textes traitant de personnages historiques, dont le fondateur de l’État algérien moderne, l’Émir Abdelkader, des villes d’Algérie et de la femme.
En plus de sa grande passion pour l’écriture dramatique et la poésie, le défunt était membre de la rédaction de plusieurs quotidiens paraissant à Oran. La dépouille mortelle a été inhumée, lundi, au cimetière d’Aïn El-Beida d’Oran

La mauvaise nutrition touche près de la moitié de la population mondiale
Près de la moitié de la population mondiale souffre d’une mauvaise nutrition, avec des conséquences néfastes pour la santé mais aussi pour la planète, souligne un rapport publié mardi. Selon ce rapport annuel intitulé « Global nutrition report » (GNR), dont les données viennent d’organisations comme l’ONU, la FAO, l’OMS ou l’Unicef, 48% des humains mangent actuellement trop ou trop peu. Au rythme actuel, le monde n’atteindra pas huit des neuf objectifs nutritionnels fixés par l’Organisation mondiale de la santé pour 2025. Il s’agit notamment de réduire l’émaciation des enfants (lorsqu’ils sont trop minces pour leur taille) et les retards de croissance (lorsqu’ils sont trop petits pour leur âge), ainsi que l’obésité des adultes. Le rapport estime que près de 150 millions d’enfants de moins de cinq ans souffrent d’un retard de croissance, plus de 45 millions sont émaciés et près de 40 millions en surpoids. Il révèle également que plus de 40% des hommes et femmes (2,2 milliards de personnes) sont en surpoids ou obèses. « Les décès évitables, dus à une mauvaise alimentation, ont augmenté de 15% depuis 2010″ pour représenter aujourd’hui « un quart de tous les décès d’adultes », a déclaré la présidente du groupe d’experts indépendants du GNR, Renata Micha. « Nos résultats mondiaux montrent que notre alimentation ne s’est pas améliorée au cours des dix dernières années et constitue désormais une menace majeure pour la santé des gens et pour la planète », a-t-elle ajouté. Selon le rapport, les populations ne consomment pas les quantités recommandées d’aliments bénéfiques pour la santé comme les fruits et les légumes. Sans surprise, les pays à faible revenu ont la plus faible consommation de ces aliments. Les pays à revenu plus élevé sont ceux qui consomment le plus les aliments ayant des effets nocifs sur la santé comme la viande rouge, les produits laitiers et les boissons sucrées et ont les taux les plus élevés de personnes en surpoids.

Covid-19 : l’OMS redoute 700 000 morts supplémentaires en Europe d’ici le printemps
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est inquiétée mardi de l’ »emprise » de l’épidémie de Covid-19 en Europe, qui pourrait déboucher sur
700 000 morts supplémentaires sur le continent, portant le nombre total de décès à 2,2 millions d’ici le printemps. « On peut s’attendre à ce que les lits d’hôpitaux soient soumis à une pression élevée ou extrême dans 25 pays et à une pression élevée ou extrême dans les unités de soins intensifs dans 49 des 53 pays d’ici au 1er mars 2022. Les décès cumulés signalés devraient atteindre plus de 2,2 millions d’ici le printemps prochain, sur la base des tendances actuelles », a expliqué l’organisation dans un communiqué. Actuellement, plus de 1,5 million de personnes sont mortes du Covid dans la région. Pour l’OMS, l’augmentation des cas s’explique par la combinaison de la prévalence du variant Delta hautement contagieux, d’une couverture vaccinale insuffisante et de l’assouplissement des mesures anti-Covid. Selon ses données, les décès liés au Covid ont plus que doublé depuis fin septembre, passant de 2 100 par jour à près de 4 200 quotidiens. « La situation liée au Covid-19 à travers l’Europe et l’Asie centrale est très sérieuse. Nous faisons face à un hiver plein de défis », a affirmé le directeur régional de l’OMS pour l’Europe Hans Kluge, appelant à adopter une approche « vaccin plus », associant vaccination, port du masque, mesures d’hygiène et distanciation.

Alger: 140 cas d’agression sur les réseaux de distribution de gaz depuis janvier 2021
Les services techniques d’exploitation des réseaux du gaz de la Direction de distribution de l’électricité et du gaz (DD) de Belouizdad relevant de la Région de distribution d’Alger (RDA) ont enregistré 140 agressions sur les réseaux de distribution du gaz entre les mois de janvier et d’octobre 2021, a indiqué lundi un communiqué de cette direction. Ces agressions ont été à l’origine de 64,28 % de coupures de gaz enregistrées entre les mois de janvier et octobre, et ce au niveau des canalisations de distribution dans 13 communes relevant du ressort de la DD de Belouizdad, indique le communiqué. Les travaux de forage et de construction au niveau des structures gazières sont à l’origine de ces coupures, explique la même source, qui fait état de comportements de certains citoyens qui encombrent les placards de compteurs à gaz d’objets ménagers inutiles, ce qui complique les opérations de réparation et d’intervention rapide. Ces comportements, qui n’entrainent pas uniquement des coupures d’alimentation en gaz naturel, causent dans la majorité des cas des accidents mortels. Les intempéries et les glissements de terrain, enregistrés durant les dernières précipitations, sont également à l’origine de dégâts matériels considérables pour la direction, ajoute la source.