Palestine

FACE À L’ACHARNEMENT RÉPRESSIF ISRAÉLIEN A EL-QODS : Les Palestiniens résistent pour faire échec aux plans sionistes

Le Croissant-Rouge palestinien a fait état, de plus de 400 Palestiniens blessés, hier, par les actes criminels des colons israéliens appuyés par les différents services de sécurité de l’entité sioniste contre les palestiniens d’El-Qods occupée et ceux mobilisés pour défendre la Mosquée sainte d’El-Aqsa.
Un bilan qui s’ajoute à un millier de palestiniens blessés, dont de nombreux cas graves, depuis l’assaut barbare des colons, des policiers et soldats sionistes, pour déloger les familles palestiniennes du quartier Cheikh Jarah , à El-Qods-est, pour changer sur le terrain la donne démographique sur fond du plan El Qods capitale de l’entité sioniste. Un plan qu’Israël œuvre par tous les moyens à mener jusqu’au bout, encouragé, par l’établissement de relations avec les monarchies arabes, dont le Maroc, les Émirats arabes unis, sans contrepartie au profit de la cause du peuple palestinien, que ces pays ont ignoré ces appels et ceux de leurs peuples, contre ce qu’ils qualifient « de trahison pour la Palestine et les palestiniens ». Alors que les évènements à El Qods en particulier, dans les territoires occupés, la Palestine de 48, à Ghaza comme en Cisjordanie tendent à s’accélérer et s’intensifier, en raison de la politique et la machine répressives de l’occupant israélien,, et qui butent sur la mobilisation et la résistance des palestiniens, hommes, femmes, jeunes et moins jeunes, musulmans et chrétiens, déterminés à faire échec au plan sioniste dont celui de s’accaparer « démographiquement » d’ El Qods, y compris la partie orientale de la ville, qu’il a annexée. Confortée par le soutien aveugle et inconditionnel de membres du Conseil de sécurité, principalement les États-Unis, rien que pour la journée d’hier, les alliés, les soutiens d’Israël et notamment les monarchies arabes ayant célébré la normalisation de leurs relations avec Israël, sont plus qu’avant appelées à assumer leurs responsabilités, face aux crimes commis par les colons et les autorités israéliennes contre le peuple palestinien.
Le secrétaire général du mouvement de l’initiative nationale palestinienne Ahmed El Berghouti a affirmé hier, que l’agression et les actes criminels de l’Entité sioniste à El Qods et particulièrement à la Mosquée d’El Aqsa et ses environs « est un précèdent » indiquant que « l’image de la réalité coloniale israélienne est claire aux yeux du monde et de la communauté internationale » et les palestinien « exigent des actes et des condamnations, non par des discours mais par des sanctions » citant notamment « des sanctions contre Israël et l’abandon de la politique de normalisation  avec l’entité sioniste ».
Affirmant que les jeunes et les palestiniens affrontent « courageusement » l’appareil répressif des autorités d’occupation israéliennes, composée de colons, de policiers et de soldats, armés et équipés. Dans la matinée d’hier matin , la marche des colons soutenus et accompagnés par les services de sécurité en direction de la Mosquée El-Aqsa, via Bab El Amoud n’a pas pu atteindre l’esplanade face aux jets de pierres des jeunes palestiniens mobilisés. La marche a été forcée de dévier son parcours, pour atteindre le Mur des lamentations via les rues à proximité de Bab El Maghariba. L’acharnement israélien contre les palestiniens n’est qu’une preuve de plus que l’entité sioniste est dans une situation inconfortable, notamment par les milites de ses options, pour traduire sur le terrain « El Qods capitale d’Israël » , après l’engagement renouvelé et réaffirmé des factions palestiniennes refusant tout abandon d’El Qods, un des fondements de la lutte du peuple palestinien, depuis 1948, année de l’occupation sioniste de la Palestine. Ce qui se passe à El Qods occupé, à la Mosquée El-Aqsa et ses environs, place une nouvelle fois le monde et la communauté internationale face à ses responsabilités de mettre fin à la politique coloniale et d’apartheid de l’entité sioniste en Palestine et contre le peuple palestinien, lequel est déterminé à ne pas marchander sa liberté et son indépendance, alors que des pays arabes accourent et célèbrent une normalisation de relations avec l’entité sioniste, une posture d’appui à la politique coloniale d’Israël en Palestine
Karima Bennour