EXAMENS OFFICIELS SESSION 2019 : Les élèves de 5e année primaire ouvrent le bal aujourd’hui

Plus de 800 000 élèves devront passer aujourd’hui les épreuves de fin de cycle primaire à travers le pays. Ils sont ainsi les premiers à ouvrir le bal des examens officiels pour cette année 2019.
Le nombre de candidats à l’examen de cinquième s’élève donc pour cette année à 812 655 dont 51% de garçons soit 417 679 candidats, et 48% filles, soit 394 676 candidates. Les candidats devront concourir dans 3 matières d’enseignement en une journée. Ils passeront les épreuves de langue arabe et de mathématiques pendant la matinée, et l’examen de langue française durant la période de l’après-midi. À rappeler que le ministère de l’Éducation nationale avait décidé, l’année dernière, à ce que les candidats à l’examen de fin de cycle primaire passent les épreuves dans les écoles où ils sont scolarisés, afin de ne pas les perturber. Pour ce qui est de la correction des copies d’examen, l’opération sera entamée le samedi 1er juin prochain, alors que les résultats seront annoncés vers la mi-juin. Il convient de rappeler, par ailleurs, que les épreuves du Brevet de l’enseignement moyen sont prévues du dimanche 9 juin mardi 11 juin, alors que les épreuves du Baccalauréat sont programmées pour le dimanche 16 juin jusqu’au jeudi 20 juin 2019. À noter, par ailleurs, qu’un plan spécial a été mis en place pour la sécurisation de ces examens par le ministère de l’Éducation nationale en coordination avec la Gendarmerie nationale. Selon un communiqué de la GN, «il a été mobilisé des moyens humains et matériels pour garantir le bon déroulement de ces examens au niveau des 48 wilayas, à travers notamment la sécurisation des centres d’examen et leurs périmètres, qui se situent dans le territoire de compétence de la Gendarmerie nationale ». «Le plan spécial prévoit également d’escorter et protéger l’opération de distribution des sujets des examens, à partir des directions de l’éducation jusqu’aux centres d’examens, garantir la protection et l’escorte des sujets transportés par avion au profit des centres d’examens se trouvant dans les zones du Sud et le Grand Sud et sécuriser et transporter les feuilles de réponse, à partir des centres d’examens aux directions de l’éducation et des directions de l’éducation aux centres de correction » a souligné la même source.
Ania Nait Chalal