Examen BEM

EXAMENS DU BEM : 641 187 candidats passeront les épreuves demain

Pas moins de 641 187 candidats devront entamer, demain, les examens du BEM pour la session 2021 à travers l’échelle nationale. Selon l’Office national des examens et concours (ONEC), ce nombre est réparti entre 625 223 candidats scolarisés dont 292 767 garçons et 332 456 filles, et 15 964 candidats indépendants (11100 garçons et 4864 filles).

L’Office a fixé la date des épreuves du BEM du 15 au 17 juin à travers l’ensemble du territoire national où il sera procédé au compostage des copies d’examen au niveau de 18 centres de collecte et de compostage, avant leur répartition à travers 70 centres de correction.
La correction des copies d’examen débutera le 22 juin et s’étalera jusqu’au 3 juillet 2021. Il est à rappeler que le taux d’élèves admis en première année secondaire pour l’année scolaire 2019-2020 est de 90,61%. Ce taux représente le nombre global d’élèves ayant obtenu une moyenne de 9/20 et plus durant les deux trimestres (1er et 2e) de l’année scolaire 2019-2020 et ceux admis après avoir passé l’examen durant la session de septembre 2020. Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, après consultation du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait instruit, en juin 2020, le ministre de l’Éducation nationale en ce qui concerne cet examen.
Ces instructions stipulent que le BEM est facultatif en ce sens où, pour les élèves scolarisés, il n’est plus un diplôme nécessaire pour le passage en classe supérieure. Ce passage se faisant en calculant la moyenne des deux premiers trimestres qui doit être égale ou supérieure à 9 sur 20. Toutefois, les élèves n’ayant pas atteint la moyenne de 9 sur 20 ont la possibilité de passer les épreuves du BEM, dont la note sera prise en compte pour leur passage. Il convient de noter que les examens officiels ont été entamés sous la menace du boycott de l’encadrement. En effet, les syndicats autonomes du secteur avaient projeté de ne pas assurer leurs missions d’encadrement et de surveillance durant les différentes épreuves du BAC du BEM et de cinquième, avant de revenir sur cette décision et d’y renoncer peu avant leurs coupsd’envois.
Le syndicat des proviseurs de lycées, qui lui est resté campé sur cette position, a fini également par changer d’avis la semaine dernière. Le ministère de l’Éducation nationale a, quant à lui, pris ses précautions en mobilisant les inspecteurs de l’éducation et les directeurs de primaire et de CEM pour justement pallier à toute tentative de perturbation de ces examens. Il est, par ailleurs, à signaler que les résultats de cinquième seront affichés le 20 juin prochain, ceux du Brevet de l’enseignement moyen (BEM) le 5 juillet, alors que ceux de l’examen de Baccalauréat sont prévus pour le 22 juillet.
Ania Nait Chalal