8.9 C
Alger
4 mars 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉMONDE

ÉPROUVÉE PAR LE « DÉLUGE D’AL-AQSA » : L’armée sioniste ne compte plus ses morts

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a adressé mercredi aux membres du Conseil de sécurité une lettre invoquant explicitement l’article 99 de la Charte des Nations unies qui permet au Secrétaire général d' »attirer l’attention du Conseil » sur un dossier qui « pourrait mettre en danger le maintien de la paix et de la sécurité internationales ».
Il s’agit de donner un coup d’arrêt à la guerre dévastatrice menée depuis plus de deux mois par l’armée sioniste dans la bande de Ghaza, qui a fait 17.177 morts, et plus de 46.000 blessés, outre des destructions massives d’infrastructures et une catastrophe humanitaire sans précédent, selon des sources officielles palestiniennes et onusiennes. Des sources de l’ONU ont confirmé que les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France ont exprimé leur mécontentement face à cette décision du secrétaire général des Nations unies, qui a été, par contre, saluée par le ministère palestinien des Affaires étrangères et des Expatriés. Le Conseil de sécurité devait se prononcer vendredi sur un projet de résolution appelant à un « cessez-le-feu humanitaire immédiat » dans la bande de Ghaza. Pour sa part, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté jeudi, cinq décisions en faveur de la cause palestinienne. Dans l’entité sioniste, l’économie subit des pertes considérables dans une société désorganisée par les déplacements –sans retour pour un grand nombre- des colons qui ne veulent pas rester dans les zones pilonnées par la Résistance palestinienne et par les exils forcés. Les compagnies aériennes refusent de desservir les aéroports de l’entité sioniste. Dans les pays occidentaux qui soutiennent le génocide pratiqué par l’armée sioniste contre la population de Ghaza, les manifestations de protestation contre les dirigeants et de solidarité avec la Palestine se multiplient.

Al-Qassam déjoue une opération commando sioniste
Les informations rapportées par le site Al Mayadeen indiquent que la résistance palestinienne à Ghaza continue de faire face à l’incursion terrestre des forces d’occupation, lui faisant subir des pertes croissantes en hommes et en matériels, en plus des frappes de missiles sur les localités en Palestine occupée, y compris Tel Aviv. La même source indique que les Brigades Al-Qassam ont confirmé que leurs moudjahidine ont déjoué vendredi à l’aube  une tentative des forces d’occupation d’atteindre un prisonnier israélien dans la bande de Ghaza. Selon les aveux de l’ennemi, et la confirmation des brigades Al Qassam, le prisonnier israélien a été tué au cours de l’opération. Al-Qassam a expliqué que ses moudjahidine ont découvert les forces israéliennes alors qu’elles tentaient d’avancer et se sont affrontés avec elles dans un affrontement direct qui a conduit à la mort du soldat israélien capturé. Al-Qassam a également pris le contrôle d’un fusil du soldat et d’un appareil de communication appartenant à cette force israélienne. L’affrontement a également fait des blessés parmi d’autres soldats israéliens qui avaient pénétré à Ghaza dans le cadre de cette opération spéciale, obligeant l’occupation à faire venir ses avions de guerre et à bombarder la place avec une série de raids pour couvrir le retrait des forces israéliennes.

Les aveux sionistes
L’armée israélienne a reconnu que le nombre de ses soldats tués depuis le début des incursions à Ghaza a atteint, hier, 92, portant le nombre total de ses soldats tués dans la bataille du « Déluge d’Al-Aqsa » à 420, dont le fils de l’ancien chef d’état-major, conseiller de Netanyahou et membre du cabinet de guerre sioniste, Gadi Eizenkot. Des soldats israéliens sont tués par les tirs de leur armée qui se trompe de cibles. D’autre part, les données publiées par les médias israéliens font état d’environ 100 soldats qui ont subi de graves blessures aux yeux, et leurs blessures ont atteint la cécité d’un ou des deux yeux, à cause des éclats d’obus, des balles et des tirs, notant que la majorité d’entre eux ne portent pas de lunettes de protection. Des rapports indiquent que plus de 2 000 soldats israéliens ont été blessés depuis le début de la guerre le 7 octobre. Les medias israéliens rapportent que les hôpitaux ont été sommés de garder le silence sur les arrivées de soldats morts ou blessés. 
M’hamed Rebah

Related posts

Covid-19 : La Chine enregistre ses premiers morts depuis la levée des restrictions

courrier

Coronavirus : La pandémie saigne à blanc le tourisme mondial

courrier

Lutte antiterroriste : Soltan Oueld Badi se rend aux autorités militaires de Tamanrasset

courrier

Syrie : El Assad accuse l’Occident de prolonger et d’aggraver la crise

courrier

OUVERTURE HIER DE LA 18E ÉDITION DU SALON INTERNATIONAL DES TRAVAUX PUBLICS : Faire face à la concurrence internationale

courrier

Irak : Près de Mossoul, le défi de réconcilier sunnites et chiites

courrier