RASD Sahara

Entretien téléphonique entre BElani et Vershinine : Moscou réaffirme sa position de principe sur le Sahara occidental

L’envoyé spécial, chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb, Amar Belani, s’est entretenu avec le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Vershinine, sur le règlement du conflit au Sahara occidental , à la veille de la réunion du Conseil de sécurité, sur la prorogation du mandat de la mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (Minurso). L’entretien téléphonique entre Belani et Vershinine ayant porté, sur le règlement de la dernière question de décolonisation en Afrique, inscrite sur l’agenda de l’ONU, Moscou et Alger, ont constaté, rapporte l’agence russe de politique étrangère, « les mesures contre-productives visant à prédéterminer le statut final du Sahara occidental ». Les deux diplomates ont souligné, lors de cet entretien, « la nécessité de poursuivre les efforts coordonnés de la communauté internationale »  pour parvenir à une solution au conflit, opposant le Front Polisario et le Maroc, sur le Sahara occidental, laquelle solution devrait « répondre aux intérêts fondamentaux  du Maghreb ». L’agence russe de politique étrangère Tass a indiqué que le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Vershinine « a confirmé la position de principe de Moscou en faveur de la recherche d’une solution politique à ce problème de longue date sur la base des résolutions pertinentes des Nations unies et de son Conseil de sécurité », lesquels documents consacrent le droit légitime du peuple sahraoui à l’autodétermination, s’agissant d’une question de décolonisation inscrite à l’ONU, depuis l’occupation espagnole du Sahara occidental puis celle du Maroc, depuis son invasion militaire du territoire en 1975. Aussi les deux responsables, Balani et Vershinine ont exprimé « un soutien mutuel au nouvel envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura », a ajouté le ministère russe dans son message rapporté par l’agence Tass. Relevant que « le ton général exprimé était en faveur du développement accru des relations amicales russo-algériennes » le ministère de Sergüeï Lavrov a précisé, à ce propos «  y compris l’approfondissement de la coordination en matière de politique étrangère » conclut  le ministère russe des Affaires étrangères .
K. B.