Abdelbaki Benziane

ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR : Le dossier des enseignants du Sud sur le bureau de Benziane

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane, devra se pencher sur le dossier des enseignants du Grand Sud, notamment des wilayas d’Adrar, Tamanrasset, Tindouf et Illizi, qui réclament l’amélioration de leurs conditions de travail. Selon le coordinateur national des enseignants du supérieur (CNES), Abdelhafidh Milat, des engagements ont été pris par les responsables du MERS, pour justement étudier le dossier des enseignants qui travaillent dans les wilayas suscitées. Milat indique avoir fait part des préoccupations exprimées par les enseignants du supérieur du sud du pays qui tournent autour de 4 principaux axes, lors d’une réunion qui a regroupé le CNES dimanche dernier avec le conseiller du ministre de l’Enseignement supérieur et chargé des syndicats, Saïd Saghour.
Il s’agit, a précisé le coordinateur national du CNES, de préoccupations liées au transport de ces enseignants vers leurs wilayas d’origine durant les week-ends et les jours de fête. Il s’agit également, a-t-il poursuivi, de problèmes liés au logement, du budget alloué à ces universités et de la problématique de création d’un séminaire régional propre au Grand Sud. Selon Milat, les enseignants réclament une baisse de 50% des prix des billets d’avion, de sorte à leur permettre de se déplacer plus facilement avec leurs familles vers leurs wilayas d’origine. Ils revendiquent aussi des logements de fonction qui leurs sont refusés puisqu’ils sont déjà propriétaires dans leurs wilayas d’origine. Autre point soulevés par ces enseignants, ajoute la même source, est celui de la nécessité d’augmenter le budget des universités des 4 wilayas suscitées, de sorte à permettre une amélioration des différents services, avec l’importance de programmer des conférences régionales du sud tel que cela se fait avec les universités du centre de l’est et de l’ouest du pays.
Ania Nch