Belmadi

Djamel Belmadi rend visite à l’ancien joueur Arif Redouane gravement malade

Le sélectionneur national, Djamal Belmadi a rendu visite vendredi, à l’ancien joueur Arif Redouane gravement malade. Belmadi a tenu à s’enquérir de la santé de l’ex-joueur du WA Tlemcen, de l’ASMO, l’USM Bel Abbès et du MCO. L’ancien joueur de Manchester City a promis de transmettre le message aux instances nationales, dans le but d’une prise en charge de Arif qui est malade des deux reins, qui poursuit des séances de dialyse depuis de longues années et dont la santé s’est détériorée.

Le nombre de personnes menacées par la famine passe de 34 millions à 41 millions
Le nombre de personnes menacées par la famine passe de 34 millions à 41 millions dans le monde depuis le début de l’année, a averti vendredi Tomson Phiri, porte-parole du Programme alimentaire mondial (PAM), lors d’un point de presse de l’ONU à Genève. Selon le dernier Plan d’intervention opérationnel mondial du PAM, la famine, provoquée par les conflits et alimentée par les chocs climatiques et le ralentissement économique en raison de la COVID-19, pourrait bientôt devenir une réalité pour des millions de personnes. « Les niveaux de la faim dans le monde augmentent à mesure que les conflits, les chocs climatiques et la pandémie de COVID-19 entrent en collision », a déclaré Phiri. Selon lui, quelque 584.000 personnes seront probablement confrontées cette année à des conditions proches de la famine en Ethiopie, à Madagascar, au Soudan du Sud et au Yémen. En outre, la situation au Nigéria et au Burkina Faso est particulièrement préoccupante. Le PAM estime que plus de 270 millions de personnes seront en situation d’insécurité alimentaire aiguë ou à haut risque cette année. « La situation en 2021 n’a rien d’habituel et elle s’aggrave. Nous sommes extrêmement préoccupés par les personnes les plus vulnérables du monde, alors que les prix des denrées alimentaires continuent d’augmenter dans le monde entier », a indiqué le porte-parole. Le PAM a entrepris la plus grande opération de son histoire en ciblant 139 millions de personnes cette année, en s’efforçant d’augmenter l’aide alimentaire et nutritionnelle pour répondre aux besoins essentiels des personnes les plus démunies, notamment en Ethiopie, au Liban, en Afghanistan, au Soudan et en Syrie, a-t-il ajouté.

La récente panne internet mondiale « n’a pas été causée » par une cyberattaque
La panne mondiale d’internet qui a affecté jeudi des banques et des compagnies aériennes notamment en Australie et aux Etats-Unis, n’a pas été causée par une cyberattaque, a affirmé vendredi le fournisseur américain de services Akamai. Il a précisé dans un communiqué qu’environ 500 de ses clients avaient été privés de connexion à internet du fait d’un problème avec l’un de ses produits de sécurité sur le réseau. Cette coupure a touché les compagnies aériennes American Airlines, Delta Air Lines, United Airlines et Southwest Airlines ainsi que la plupart des grandes banques d’Australie, privant leurs clients d’accès à leurs sites internet et à leurs applications. Selon Akamai, le problème a été résolu en un peu plus de quatre heures mais la plupart des sites internet n’ont été touchés que pendant environ une heure.

Tunisie : ouverture d’une enquête après la présumée tentative d’assassinat de Kaies Saied
Le pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme en Tunisie a décidé d’ouvrir une enquête sur les informations relayées récemment au sujet des tentatives d’assassinat  » présumées  » du président tunisien , Kaies Saied, a souligné, vendredi, Mohsen Dali, porte-parole du tribunal de première instance de Tunis. Dans une déclaration à l’agence de presse tunisienne TAP, Dali a déclaré que  » le ministère public près le pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme s’est saisi de la correspondance du ministère de la Justice à travers le procureur général près la cour d’appel de Tunis au sujet des informations relayées sur les tentatives présumées d’assassinat du chef de l’Etat ». Le président tunisien avait reçu, mardi dernier, au Palais de Carthage, d’anciens chefs de gouvernement avec lesquels il a discuté des moyens susceptibles de sortir le pays de la crise politique, économique et sociale qu’il traverse. Les causes ayant conduit à cette situation de crise ont, également, été évoquées. Au cours de cette rencontre, il a dit regretter les agissements de certains  » qui se proclament patriotes, ayant foi en la volonté du peuple, et qui se rendent secrètement à l’étranger pour trouver un moyen d’écarter le président de la République ».

Neuf morts et 378 blessés sur les routes en 48 heures
Neuf (9) personnes sont décédées et 378 autres ont été blessées, suite à plusieurs accidents de la circulation enregistrés durant les dernières 48 heures à travers plusieurs wilayas du pays, a indiqué samedi la Protection civile dans un communiqué. Concernant les activités de lutte contre la propagation du coronavirus (Covid-19), la Protection civile a effectué, durant la même période, 81 opérations de sensibilisation à travers 13 wilayas (56 communes), pour rappeler aux citoyens la nécessité du respect du confinement ainsi que les règles de la distanciation sociale. Les services de la Protection civile ont effectué également 103 opérations de désinfection générale à travers 13 wilayas (44 communes), a précisé la même source, ajoutant que ces opérations ont touché l’ensemble des infrastructures et édifices publics et privés, quartiers et ruelles. Pour ces deux opérations, 372 agents de la Protection civile, 61 ambulances, 45 engins d’incendie ont été mobilisés, outre la mise en place d’un dispositif de sécurité pour la couverture de 10 sites de confinement au niveau des wilayas d’Alger, Constantine et Oran. Par ailleurs, les éléments de la Protection civile ont procédé à l’extinction de huit incendies urbains et divers dans les wilayas de M’Sila, Biskra, Blida, Bordj Bou Arréridj, Ain Defla, Ain Témouchent, El Bayadh et Alger, a relevé la même source, ajoutant que l’intervention « rapide » des secours de la Protection civile a permis de circonscrire ces incendies et d’éviter leur propagation à d’autres lieux mitoyens.

Procès contre AstraZeneca : l’UE obtient 50 millions de doses au lieu de 90 millions
Le laboratoire pharmaceutique AstraZeneca, poursuivi pour des retards de livraison, a été contraint de fournir à l’UE 50 millions de doses de vaccin contre le Covid-19 d’ici à fin septembre, une quantité inférieure à ce que réclamait Bruxelles, selon un jugement rendu, vendredi, par un tribunal belge, repris par des médias. Le jugement a été accueilli favorablement par les deux parties, en conflit depuis deux mois devant le tribunal de première instance de Bruxelles. L’UE, qui n’a reçu que 30 des 120 millions de doses promises au 1er trimestre, réclamait que le complément de 90 millions lui soit versé au 30 juin, sous peine d’astreintes. En définitive, le complément demandé n’est que de 50 millions –soit un total de 80 millions–, avec une échéance plus lointaine. En outre, le retard a déjà été en grande partie comblé, selon le laboratoire suédo-britannique qui a assuré avoir « déjà fourni plus de 70 millions de doses à l’Union européenne ».