CAP

Détournement de fonds au CPA de Bouira : 12 suspects arrêtés

Douze personnes suspectées d’implication dans le détournement de 30 milliards de centimes et 100 000 euros au Crédit populaire algérien (CPA) de Bouira, ont été arrêtées et présentées devant le procureur de la République près le tribunal de Bouira, a-t-on appris vendredi auprès des services de la Sûreté de la wilaya. Suite à une enquête sur un détournement de 30 milliards de centimes et de 100 000 euros au CPA de Bouira, les services de la brigade économique et financière de la Sûreté de la wilaya de Bouira ont pu arrêter 12 individus suspectés d’implication dans cette affaire. Selon les détails fournis par le chargé de la communication de la Sûreté de la wilaya, le lieutenant de police, Samir Toutah, trois suspects ont été mis sous mandat de dépôt, et neuf autre sous contrôle judiciaire. « Les 12 personnes ont été présentée mercredi et jeudi devant le procureur de la République près le tribunal de Bouira, qui a ordonné la mise sous mandat de dépôt de trois d’entre eux, tandis que les neuf autres ont été mis sous contrôle judiciaire », a précisé le lieutenant de police. D’après les explications données par le même officier, le délit consiste en « des jeux d’écritures », qui, a-t-il dit, ont permis le transfert de sommes d’argent de certains comptes détenus par quelques commerçants et hommes d’affaire vers d’autres. « L’enquête avait été lancée sur la base de plaintes déposées par les victimes, qui se sont rendues comptes du manque d’argent dans leur comptes », a-t-il encore expliqué.

Ravageurs de cultures: la bactérie Xylella tueuse d’oliviers pourrait s’étendre à toute l’Europe
«Xylella Fastidiosa», surnommée la bactérie tueuse d’oliviers, présente en Corse et dans plusieurs pays méditerranéens, pourrait s’étendre dans le reste de l’Europe et à d’autres végétaux, selon un avis de l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) rendu public mercredi. L’étude de l’EFSA confirme qu’il n’existe pour l’instant «aucune solution» pour éliminer la bactérie dans les cultures et estime «cruciales» les mesures de «contrôle» des insectes qui la transmettent.
Des expériences «prometteuses» sont en cours d’évaluation au Brésil, ainsi que dans la région des Pouilles en Italie, où a été détectée la bactérie pour la première fois en Europe en 2013, a indiqué l’EFSA. «Xylella Fastidiosa», considérée comme l’une des bactéries les plus dangereuses pour les végétaux à l’échelle mondiale, provoque diverses maladies pouvant conduire à leur dépérissement, voire à leur mort. Bien qu’elle soit présente surtout dans les régions côtières du sud de l’Europe, elle a un potentiel de développement dans «la plupart» des régions de l’Union européenne à l’exception des zones d’altitude, et des pays très au nord, souligne l’étude. «Presque tout le territoire européen est caractérisé par des climats pouvant être favorable à l’établissement de «Xylella Fastidiosa», les régions méditerranéennes étant les «plus à risque», affirme le rapport.
Ces derniers mois, après l’Italie, la France et l’Espagne, de nouveaux foyers ont été identifiés au Portugal, indique l’étude. La liste des plantes hôtes de cette bactérie, potentiellement infectées, comprend plus de 500 espèces végétales au total.
L’étude confirme que les plantes les plus affectées sont les oliviers, surtout ceux de plus de 30 ans, les amandiers et agrumes subissant de plus faibles réductions de rendement. La plante la plus résistante semble être la vigne, même si celle-ci est infectée aux États-Unis par une sous-espèce de Xylella, la Fastidiosa Fastidiosa.

Un mort et un blessé dans de la circulation à Ali Mendjeli (Constantine)
Une personne a trouvé la mort et une autre a été blessée dans un accident de la circulation survenu jeudi soir, sur un tronçon de la route nationale (RN) 79 reliant la ville nouvelle Ali Mendjeli à Constantine, a-t-on appris vendredi auprès de la direction locale de la Protection civile. L’accident s’est produit lorsque un véhicule a dévié de sa trajectoire et percuté un panneau publicitaire, a précisé la même source ajoutant que la victime (M. N), âgé de 19 ans a succombé sur place, alors que le conducteur du véhicule (KH. S) 19 ans souffre de fracture à la jambe. La dépouille a été transférée à la morgue de l’hôpital Ali Mendjeli et la personne blessée aux urgences du même établissement de santé, a-t-on encore relevé.

Ravageurs de cultures: la bactérie Xylella tueuse d’oliviers pourrait s’étendre à toute l’Europe
«Xylella Fastidiosa», surnommée la bactérie tueuse d’oliviers, présente en Corse et dans plusieurs pays méditerranéens, pourrait s’étendre dans le reste de l’Europe et à d’autres végétaux, selon un avis de l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) rendu public mercredi. L’étude de l’EFSA confirme qu’il n’existe pour l’instant «aucune solution» pour éliminer la bactérie dans les cultures et estime «cruciales» les mesures de «contrôle» des insectes qui la transmettent.
Des expériences «prometteuses» sont en cours d’évaluation au Brésil, ainsi que dans la région des Pouilles en Italie, où a été détectée la bactérie pour la première fois en Europe en 2013, a indiqué l’EFSA. «Xylella Fastidiosa», considérée comme l’une des bactéries les plus dangereuses pour les végétaux à l’échelle mondiale, provoque diverses maladies pouvant conduire à leur dépérissement, voire à leur mort. Bien qu’elle soit présente surtout dans les régions côtières du sud de l’Europe, elle a un potentiel de développement dans «la plupart» des régions de l’Union européenne à l’exception des zones d’altitude, et des pays très au nord, souligne l’étude. «Presque tout le territoire européen est caractérisé par des climats pouvant être favorable à l’établissement de «Xylella Fastidiosa», les régions méditerranéennes étant les «plus à risque», affirme le rapport.
Ces derniers mois, après l’Italie, la France et l’Espagne, de nouveaux foyers ont été identifiés au Portugal, indique l’étude. La liste des plantes hôtes de cette bactérie, potentiellement infectées, comprend plus de 500 espèces végétales au total.
L’étude confirme que les plantes les plus affectées sont les oliviers, surtout ceux de plus de 30 ans, les amandiers et agrumes subissant de plus faibles réductions de rendement. La plante la plus résistante semble être la vigne, même si celle-ci est infectée aux États-Unis par une sous-espèce de Xylella, la Fastidiosa Fastidiosa.

Décès de l’ouvrier victime de brûlures dans l’incendie du complexe de Fertial (Annaba)
L’ouvrier de l’unité de production de l’ammoniac de l’usine du complexe des fertilisants d’Algérie Fertial d’Annaba, victime de brûlures (deuxième degré) samedi dernier lors de la déflagration suivie d’incendie survenu dans cette unité, a succombé à ses blessures dans la soirée de jeudi à vendredi, a-t-on appris vendredi auprès du chargé de communication de Fertial. La victime, âgée de 36 ans, a été admise dans un premier temps à l’hôpital des grands brûlés Ibn Sina du CHU Annaba avant d’être évacué mercredi dernier vers un hôpital à Madrid (Espagne), a précisé Yacine Sahli, soulignant que le défunt, père de trois enfants, est originaire de la ville d’Aïn Chechar (Skikda). Des équipements, spécialement la câblerie ont été endommagés dans la déflagration suivie d’incendie de l’unité de d’ammoniac, dont les activités sont actuellement à l’arrêt, rappelle-t-on. La société Fertial emploie 500 travailleurs et totalise quatre unités dont celles de la production du nitrate et de l’ammoniac qui assure en moyenne une production allant de 960 tonnes à 1000 tonnes/ jour d’ammoniac.

Le nombre de cas de démence va tripler d’ici 2050, selon l’OMS
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé mardi dans un rapport périodique que le nombre de personnes risquant d’être attrapées par la démence, causé en grande majorité par la maladie d’Alzheimer, devrait tripler d’ici 2050, recommandant de vivre sainement pour y échapper. «Faire du sport, suivre un régime méditerranéen, ne pas fumer, réduire sa consommation d’alcool, surveiller son diabète et son cholestérol… en résumé, vivre sainement réduit les risques de démence», indique l’OMS qui ne parvient toutefois pas à quantifier cette diminution. «Les preuves scientifiques recueillies (…) confirment ce que nous soupçonnons depuis un certain temps, à savoir que ce qui est bon pour notre coeur, est aussi bon pour notre cerveau», a relevé le directeur de l’Organisation mondiale de la santé, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, dans un communiqué. L’OMS estime que dans l’ensemble de la population, entre 5 et 8% des personnes âgées de 60 ans et plus sont atteintes de démence à un moment donné. La démence constitue un problème de santé publique qui progresse rapidement, en raison du vieillissement de la population, et qui touche environ 50 millions de personnes dans le monde. Selon les prévisions, ce nombre devrait tripler d’ici 2050, pour atteindre, 152 millions de personnes, a alerté l’OMS. La maladie d’Alzheimer est la cause la plus courante de démence et serait à l’origine de 60 à 70% des cas, selon l’agence. L’âge constitue le principal facteur de risque du déclin cognitif, mais la démence «n’est pas une conséquence naturelle ou inévitable de la vieillesse», assure l’OMS.

Cisjordanie: 20 000 logements de colons lancés en 10 ans
Les autorités d’occupation israéliennes ont lancé la construction de près de 20 000 logements de colonisation en Cisjordanie occupée, au cours des dix dernières années, a rapporté l’organisation anti-colonisation «la Paix maintenant» mardi. Depuis 2009, Israël a lancé les chantiers pour 19 346 logements de colons en Cisjordanie occupée, indique l’ONG dans un rapport. Parmi eux, 70% se trouvent dans des colonies qui sembleraient vouées à être évacuées si la solution à deux États était appliquée, précise la même source. La Paix maintenant, se fondant sur les photos aériennes, a dénombré en 2018 des ouvertures de chantier pour 2 100 logements, 9% de plus que la moyenne annuelle depuis 2009. Elle en avait compté 2 783 en 2017. Le rapport n’inclut pas El Qods-Est occupée. Le rapport de l’ONG souligne combien la poursuite de la colonisation complique la recherche d’une solution au conflit israélo-palestinien. La colonisation est illégale au regard du droit international. Elle s’est poursuivie sous tous les gouvernements israéliens depuis qu’Israël a pris le contrôle de la Cisjordanie en 1967. Nombre de capitales la considèrent comme faisant obstacle à la paix, et en particulier à la création d’un État palestinien coexistant avec Israël, solution dite à deux États et référence d’une grande partie de la communauté internationale.