Davide Tizzano président du CIJM

DANS UN COMMUNIQUÉ OFFICIEL : Le CIJM cloue le bec aux détracteurs de l’Algérie

Le Comité international des Jeux méditerranéens (CIJM) est revenu sur la fameuse lettre de plainte que cette instance a envoyée au Comité d’organisation local des JM à propos de l’incident survenu lors de la cérémonie d’ouverture de la 19e édition. Un incident qui a été vite mis à profit par certaines voix qui ont tout fait pour saboter le rendez-vous méditerranéen algérien pour remettre en cause la bonne marche de l’événement dans sa globalité.

Le communiqué que vient de publier le CIJM à propos justement de cet incident est venu au bon moment pour clouer le bec des magouilleurs et des détracteurs de l’Algérie.
‘’Le CIJM et l’entière famille méditerranéenne sont profondément reconnaissants envers le peuple algérien, les autorités nationales, la wilaya d’Oran, le Comité d’organisation Oran-2022 et surtout le président de la République algérienne démocratique et Populaire, Abdelmadjid Tebboune, pour l’organisation de la 19e édition des Jeux méditerranéens et l’immense investissement réalisé en faveur de la jeunesse d’Algérie et du mouvement sportif du Bassin méditerranéen’’, a souligné d’emblée l’instance que préside depuis  ocrobre dernier l’Italien, Davide Tizzano.
Et de préciser : «Le document qui a fuité dans les médias était envoyé par le CIJM au Comité d’organisation en raison des insuffisances très considérables existantes au niveau du plan de transport des membres de la Famille méditerranéenne avant la Cérémonie d’ouverture, lesquelles ne leur ont pas permis d’assister à l’événement le plus important et spectaculaire des Jeux.
C’était un revers pour l’organisation qui a mis en grande difficulté les invités du CIJM, et cette intervention était donc le minimum à faire pour soulager notre famille’’.
Mais du côté du CIJM on a tenu à rappeler qu’il ‘’est évident que cette lettre de plainte se réfère à un incident particulier et qu’elle n’a rien à voir avec l’organisation des Jeux qui, elle, s’améliore quotidiennement et qui évolue vers les exigences du CIJM et de tous les partenaires du mouvement sportif méditerranéen, grâce à la participation et à la contribution de centaines de jeunes algériens bénévoles, du gouvernement algérien, des autorités locales et des cadres du Comité d’organisation’’. Et de conclure : «Les Jeux sont en cours, les athlètes représentants des 26 pays méditerranéens offrent un spectacle unique dans des sites sportifs magnifiques et la priorité pour tout le monde est de les encourager jusqu’à la dernière épreuve et la cérémonie de clôture’’.
Voilà donc un autre témoignage qui vient conforter de précédentes déclarations faites au cours des premières journées des JM par les responsables de l’instance internationale tels que le président du CIJM et le président de la commission de coordination de la même instance, le Français, Bernard Amsalem.
Hakim S.