Vaccin

COVID-19 : La vaccination des élèves n’est pas à l’ordre du jour

Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a fait savoir hier que l’opération de la vaccination des élèves des trois paliers éducatifs contre la pandémie du Covid-19, n’est pas à l’ordre du jour. Annonçant le début aujourd’hui d’une campagne vaccinale des travailleurs du secteur de l’Éducation dont notamment les enseignants suite à la propagation du Covid-19 dans le milieu scolaire, ce qui a poussé les autorités à avancer la date du départ en vacances d’hiver. Benbouzid a toutefois précisé que les élèves ne sont pas pour le moment concernés par cette opération. Selon le ministre de la Santé, si les autorités sanitaires décident de la vaccination de cette catégorie, la priorité sera alors donnée aux malades chroniques. Il a, en outre, indiqué que dans l’éventualité d’un recours à la vaccination des élèves, c’est le vaccin Sinovac qui sera utilisé. Avant cela, a poursuivi le même responsable, il sera d’abord nécessaire de procéder à des essais cliniques et de, surtout, se référer à l’expérience des autres pays dans ce domaine. De ce qui est du taux de vaccination des plus de 13 ans, Benbouzid a fait savoir qu’il est de 27%, le qualifiant de « médiocre ».

Le retour actuel au confinement écarté
Par ailleurs, le ministre de la Santé a écarté tout retour en ce moment à une quelconque mesure de reconfinement, qualifiant la situation sanitaire de « stable », avec pas plus de 200 nouveaux cas de covid par jour. Selon Benbouzid, les autorités sanitaires restent plutôt concentrées sur le nombre d’hospitalisations évalué à 2500 cas ainsi que le nombre de décès quotidiens. Concernant le nouveau variant Omicron, il est à rappeler que Benbouzid avait fait état vendredi d’aucun cas de contamination ou de décès enregistré. Il a relevé que le variant Delta reste le plus préoccupant et le plus dominant en Algérie.
Ania Nch