EN

Coupe arabe (quart de finale) : Algérie-Maroc, ce soir à 20h00 : Une question d’honneur et de suprématie

Les yeux seront braqués, ce soir, vers Doha où la sélection algérienne A’ affrontera le Maroc en quarts de finale de la coupe arabe. Au-delà de l’aspect sportif du rendez-vous, chacune des deux formations tentera de valider son billet pour le dernier carré de l’épreuve afin de confirmer sa suprématie.

Auteur d’un parcours sans faute au cours du premier tour, la sélection algérienne, sous la houlette de Madjid Bougherra, reste néanmoins sur un nul au goût d’une défaite contre l’Égypte. Un résultat qui privé de la première place de son groupe décrochée par son adversaire grâce au critère du ‘’fair-play’’.
Ce soir (20h00 algérienne), il n’y aura de place pour aucun calcul. Les camarades de l’excellent Brahimi vont devoir sortir le grand jeu pour venir à bout des Lions de l’Atlas qui ont été crédités à leur tour d’un parcours exemplaire pendant le premier tour. La preuve, ils dominèrent de la tête et des épaules leur groupe en parvenant à avoir une mention complète, tout en terminant ce tour comme meilleure attaque (9 buts marqués) et meilleure défense (0 but encaissé).
Mais toutes ces statistiques importent peu aujourd’hui, du moment que seule la vérité du terrain compte pour la circonstance. Du côté algérien, c’est surtout la fatigue qui risque de faire jouer un mauvais tour aux poulains de Bougherra après les gros efforts consentis contre l’Égypte, contrairement à l’adversaire qui a joué un match de simple formalité face aux espoirs d’Arabie saoudite.
Malgré cela, le coach national demeure confiant en les capacités de ses protégés d’user de leur second souffle pour venir à bout des Marocains.
« Très content de l’attitude des joueurs. Depuis dix jours, on gagne en cohésion. Finir deuxième du groupe à cause des cartons c’est triste, mais on est contents du comportement. On aurait pu tuer le match en première mi-temps mais ce n’est pas grave, c’était un derby serré. Les choses sérieuses vont commencer face au Maroc. Cet adversaire a fait un sans-faute, ses joueurs sont ensemble depuis plus longtemps. Ça se joue aussi sur la fraîcheur. Nous sommes encore loin des demi-finales», dira l’ancien capitaine des Verts.
Même son de cloche chez le défenseur central, Abdelkader Bedrane. «On est passé second pour le prochain tour à cause des cartons. Mais la seule chose à dire, c’est qu’on fera tout pour aller le plus loin possible. C’est notre objectif car on est venu pour gagner, avec toute humilité et sans sous-estimer aucune équipe».
Concernant les relations entre les deux équipes, le défenseur privilégie l’apaisement et la fraternité. «On ne va pas s’inventer des choses, on reste des frères. Il y a toujours cette rivalité, mais le plus important est de se respecter sur le terrain. On jouera à fond, mais on restera très respectueux, c’est quelque chose d’important. C’est important que les choses se passent bien comme l’Egypte avec ce beau public, du beau jeu et le tout dans le respect des uns et des autres», a fait savoir le défenseur de l’ES Tunis.
Au fait, le choc maghrébin de samedi sera le 30e dans l’histoire des rencontres entre les deux sélections, depuis le premier match les ayant opposés le 1er novembre 1967, parmi eux pas moins de 17 matchs officiels.
Le dernier face à face entre les deux formations remonte au 4 juin 2011, et a été soldé par la victoire du Maroc chez elle (4-0). Le plus gros score est néanmoins en faveur de l’Algérie qui avait battu son adversaire (5-1) à Casablanca même, il y a de cela 41 ans.
Hakim S.