RASD

COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE : Aucune souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental

Le ministère sahraoui des Affaires étrangères a réaffirmé mercredi que la communauté internationale ne reconnaît aucune souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental et que les avis juridiques de l’Union africaine et des Nations unies ont également confirmé que le Royaume est une puissance occupante sans aucun autre statut juridique.
Dans un communiqué publié par l’agence de presse sahraouie, SPS, le ministère a indiqué qu’ »il ne fait aucun doute que le ministre marocain des Affaires étrangères (Nasser Bourita) sait très bien que la communauté internationale ne reconnaît aucune souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental et qu’il a été informé que les Nations unies avaient classé, en 1979, la présence marocaine dans certaines parties de la République sahraouie comme une occupation illégale ».
Le communiqué du ministère sahraoui des Affaires étrangères a été publié en réaction à l’allocution que le ministre marocain a prononcée, à propos du dossier du Sahara occidental, lors de la réunion organisée lundi par visioconférence par les pays membres du Mouvement des Non-alignés.   Le ministère poursuit dans son communiqué: « Et il ne fait aucun doute également qu’il (le ministre marocain) sait que les avis juridiques de l’Union africaine et des Nations unies ont également confirmé que le Maroc est un pays occupant, et cette même position a été approuvée par la Cour de justice européenne (CJUE) au cours des dernières années ».
« La nervosité affichée par le ministre marocain (lors de son intervention) prouve l’ampleur du dilemme dans lequel l’occupant se trouve en raison de l’échec de son projet expansionniste agressif contre le peuple sahraoui qui a contrecarré toutes les conspirations visant à confisquer (aux Sahraouis) leurs droits à l’autodétermination, à l’indépendance et à la souveraineté », ajoute le texte.  « L’instabilité dans la région est entièrement due au fait que l’occupant marocain poursuit l’occupation illégale de certaines parties du territoire sahraoui, le non-respect de ses frontières internationales, et continue d’inonder la région de drogue », précise le communiqué.
Par ailleurs, le ministère sahraoui des Affaires étrangères a salué la position de principe de l’Algérie et le respect dont elle jouit sur la scène internationale grâce, conclut le communiqué, à ses positions fermes aux côtés du peuple sahraoui et à son soutien aux luttes des peuples colonisés.
M. B.

RÉFUGIÉS SAHRAOUIS
Un don suisse de près de deux millions de dollars
Une aide financière de l’ordre de 1,9 million de dollars a été accordée par le Gouvernement suisse au Programme alimentaire mondial (PAM) de l’ONU pour couvrir les besoins alimentaires de base de milliers de familles de réfugiés sahraouis, a indiqué, l’Agence de presse sahraouie (SPS).
Le PAM a salué la contribution de la suisse en faveur de milliers de réfugiés sahraouis qui vivent dans des conditions difficiles dans le désert du Sahara au sud-ouest de l’Algérie et dépendent principalement de l’assistance du PAM pour leurs besoins alimentaires, tandis que les possibilités d’emploi sont limitées, selon un communiqué du programme cité par SPS. »La contribution du Gouvernement suisse intervient à temps, les Sahraouis dépendant encore plus de l’aide alimentaire pendant la pandémie de Covid-19 « , estime le programme onusien.
« Le PAM est très reconnaissant au peuple et au gouvernement Suisses pour leur soutien continu à notre opération dans les camps de réfugiés sahraouis », a affirmé le représentant du PAM et directeur de pays en Algérie, Imed Khanfir. « La Suisse a été un donateur clé du PAM Algérie en contribuant avec 30,6 millions de USD au cours des 15 dernières années, dépensées au titre d’opérations menées et suivies en collaboration avec des organisations nationales et internationales en faveur des réfugiés sahraouis ».
M. B.