9.9 C
Alger
21 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
RÉGIONS

Blida : l’éradication des chalets en préfabriqué en débat à l’APW

La quatrième session ordinaire de l’Assemblée populaire de wilaya (APW), qui s’est ouverte le 30 décembre dernier et dont les travaux se poursuivront jusqu’au 13 janvier prochain, devra passer en revue l’ensemble des projets inscrits à l’actif de la wilaya de Chlef, notamment l’évaluation du programme quinquennal 2010/2014. Parmi les sujets abordés par les élus, celui qui demeure le plus important aux yeux de la population locale, c’est l’éradication des chalets en préfabriqué ,réalisés à la suite du séisme de 1980. Il faut souligner que les pouvoirs publics, conscients du danger que représente ces baraques vétustes sur la santé de leurs occupants, ont à plusieurs reprises proposé des solutions d’éradication de ces logements mais souvent rejetées par les concernés. Il y a tout d’abord l’aide de 70 millions de centimes octroyée à toute personne désirant reconstruire sa maison en dur avec évidemment la condition préalable de démolition de la baraque. Cette formule n’a pas eu l’effet escompté puisque peu de gens ont adhéré à cette initiative. Les intéressés jugent cette aide insignifiante au regard de la cherté des matériaux de construction (ciment, fer rond ; main-d’œuvre etc …).La deuxième initiative est venue lors de la visite du Premier ministre M Sellal, dans la wilaya de Chlef où il a décidé d’augmenter cette aide de 50 millions soit 120 millions de centimes au total à chaque occupant de chalet. Un prêt de 200 millions de centimes sans intérêt peut être contracté également auprès de la CNEP. L’instruction ministérielle N° 6 du 15/09/2014 se rapportant aux modalités d’exécution stipule que 48 millions de centimes seront remis au bénéficiaire pour pouvoir démolir la baraque et entamer les premiers travaux, et 72 millions de cts, soit le reste du montant de l’aide pour achever la construction du moins pour les gros œuvres. Même le volet administratif (dépôt du dossier d’aide etc..) a été revu puisque la wilaya a instauré un guichet unique auquel le prétendant à l’aide pourra finaliser son dossier sans pour autant courir d’une administration à une autre. Cependant, toutes les initiatives de l’Etat pour éradiquer ces baraques qui, faut-il le rappeler, ont plus de 34 ans alors qu’elles étaient destinées à une durée de vie maximale de 20 ans, n’ont pas été suivies d’effet puisque sur les 20.OOO chalets en préfabriqué, recensés au niveau de la wilaya de Chlef dont 2000 ont été classés inhabitables, 17% seulement ont été démolis à ce jour, pour être reconstruits en dur. Par ailleurs, selon l’association des sinistrés de 1980, la solution pour l’éradication définitive des chalets en préfabriqué doit être revue, car si les aides financières de l’Etat sont appréciables et demeurent un élément fondamental dans la résolution du problème, il n’en demeure pas moins qu’il faut tenir compte d’autres considérations parmi lesquelles celle de savoir qui peut bénéficier de l’aide en cas du décès du chef de famille et si ce dernier a plusieurs enfants.

Bencherki Otsmane

Related posts

Pêche continentale : Session de formation de 30 jeunes à Guelma

courrier

BADR : Des crédits de plus de 5,6 milliards DA à Tiaret

courrier

Chréa en manteau blanc

courrier

El-Meghaïer : 186 piqûres de scorpion depuis le début de l’année

courrier

Eau potable : La qualité du service public «sensiblement» améliorée à Tamanrasset

courrier

Mostaganem : Baisse des prix des fruits et légumes

courrier

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.