Assassinat du pilote jordanien par Daech : condamnations et indignations, se multiplient

Suite à l’exécution barbare par les islamistes intégristes de Daech, d’un pilote jordanien, dans une première mesure de représailles, à cet assassinat, la Jordanie a exécuté mercredi l’irakienne Sajida al-Rishawi, condamnée à mort pour des attentats meurtriers à Amman en 2005, et Ziad Karbouli, un responsable irakien d’Al-Qaïda. Fermement condamné par la communauté internationale, l’acte barbare des membres de Daech continue de susciter indignation et colère des responsables et des organisations à travers le monde. Le Japon, encore sous le choc de l’exécution de ses deux ressortissants par ces terroristes, a dénoncé un meurtre «ignoble» et le Conseil de sécurité a de son côté condamné «la brutalité» de l’EI. Pour ce qui est de la réaction de l’institution égyptienne islamique, Al-Azhar sur cet acte inhumain, celle-ci a réclamé la «crucification» des membres de l’organisation terroriste de Daech, crime «contraire à l’islam et à toutes les valeurs de l’humanité» a affirmé le nouveau roi saoudien Salmane. Provoquant l’indignation des capitales du monde, l’Algérie a condamné «énergiquement» l’exécution du pilote al-Kassasbeh, ne manquant pas de qualifier l’acte terroriste de «barbare». Autres réactions exprimées face à ce crime et acte terroriste, celles des responsables des monarchies arabes du Golfe ainsi que l’Iran. La Maison Blanche a pour sa part, dénoncé la «barbarie» du groupe armé de Daech et les Nations unies ont qualifié ce meurtre «d’acte effroyable» après l’avoir condamné. L’exécution du pilote jordanien brûlé vif par ceux qui usent de discours politico-islamiste obscurantiste pour régner par la terreur et le sang, signent encore une fois par cet acte barbare leur ignorance de l’islam et n’ont aucun lien avec les valeurs de l’humanité. «Le sang du martyr Maaz al-Kassasbeh ne sera pas vain et la riposte de la Jordanie et de son armée (…) sera sévère» a dit le roi jordanien, au cours d’une réunion des hauts responsables de la sécurité du royaume. La Jordanie a mené des raids aériens contre les positions de Daech, après l’exécution, mercredi, du pilote jordanien et des centaines de citoyens jordaniens sont descendus, dans la rue, pour dénoncer ce crime et demander de «venger» le pilote. Amman s’est engagé, après ce tragique évènement, à multiplier ses raids contre les positions de Daech. «La Jordanie va mener une guerre à outrance pour protéger nos principes et nos valeurs» a écrit jeudi, le journal gouvernemental Al-Raï, avant de préciser» (…) Nous serons à l’affût de cette bande de criminels». Pour rappel, la Jordanie, fait partie de la Coalition internationale dirigée par Washington, contre Daech , et mène des raids, alors que des voix s’étaient élevées dans le royaume pour prévenir les autorités qu’elles prenaient des risques pour la sécurité intérieure. Deux communiqués, par ailleurs, sanctionnant les travaux du Conseil de la Ligue arabe au niveau des délégués permanents se voulaient un «message fort de solidarité des pays arabes à l’Égypte et à la Jordanie après les deux derniers attentats criminels». Le secrétaire général adjoint de la Ligue arabe, Ahmed Benhelli, a affirmé, jeudi, que la lutte contre le terrorisme et les mesures d’y faire face seront au cœur des travaux du prochain Sommet arabe, fin mars prochain, en Égypte. De son côté, le délégué mauritanien dont le pays préside le conseil de la Ligue arabe, a déclaré, jeudi, que le conseil a rendu public deux communiqués distincts. Le premier a trait à la condamnation et au rejet des actes terroristes dans le nord de Sinaï et à la solidarité des pays arabes avec l’Égypte, a-t-il indiqué. Ajoutant que le second document publié jeudi, à trait à l’acte abject et condamnable qui a coûté la vie au pilote jordanien, Moad al Kassasba .
Karima B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>