rapatriementp4

ALGÉRIENS BLOQUÉS EN INDE ET AUX MALDIVES : Deux vols de rapatriement au programme d’Air Algérie

Les autorités algériennes poursuivent l’opération de rapatriement des Algériens encore bloqués en pays étrangers. Ainsi, le programme de vol de cette semaine inclut deux dessertes aériennes vers l’Inde et les Maldives, en attendant des précisions de la compagnie aérienne nationale Air Algérie.
Deux vols commerciaux d’Air Algérie, affrétés par une agence de voyage algérienne, sont prévus initialement d’arriver à New Delhi, respectivement les 18 et 20 juin 2020 derniers, et de rapatrier dans les prochains jours les Algériens qui souhaitent retourner au pays, a annoncé la semaine dernière l’ambassade de l’Algérie en Inde. Pour éviter que les avions partent vides pour une destination très longue et couteuse comme l’Inde, les deux vols décolleront, au départ d’Alger, avec à bord des ressortissants indiens bloqués en Algérie. Ainsi, « l’Ambassade a entamé les démarches nécessaires pour l’inclusion des Algériens bloqués en Inde et aux Maldives dans cette opération de rapatriement qui concernera ceux qui se sont inscrits sur la plateforme mise en place par le Ministère de l’Intérieur et le Ministère des Affaires étrangères », a ajouté la même source. « L’Ambassade informera en temps opportun nos ressortissants en Inde et aux Maldives de toutes dispositions prises à cet effet », poursuit-il. Depuis l’apparition de coronavirus dans ce pays, les voyageurs et touristes, de tous les pays dont l’Algérie se rendant en Inde, se sont retrouvés piégés, sans possibilité de sortir de ce pays, le deuxième pays le plus peuplé au monde, qui suscite des inquiétudes du fait que sa pauvreté rend difficile la mise en place du confinement.
Par crainte d’une contamination massive des touristes étrangers, le gouvernement indien les a mis en quarantaine forcée pendant quatorze jours. Afin d’empêcher la propagation du Covid-19 et un désastre sanitaire, ce pays de 1,3 milliard d’habitants est désormais coupé du monde. En Inde, une cellule de crise à l’ambassade de l’Algérie à New-Delhi a été mise en place pour suivre la situation et écouter les citoyens algériens établis en Inde, mais aussi dans les pays de couverture (Népal, Sri-Lanka, Maldives), dans la conjoncture liée au Covid-19. Cette cellule a mis en place des numéros afin que nos ressortissants puissent la contacter ainsi qu’une adresse mail : « contact@algerianembassy.co.in ». Dans une note adressée aux ressortissants nationaux dans ce pays, l’ambassade d’Algérie à New-Delhi a rassuré qu’elle est « à l’écoute des difficultés des ressortissants algériens bloqués en Inde et aux Maldives, à l’instar des plus hautes autorités algériennes qui sont à l’écoute de la situation de tous nos concitoyens bloqués à l’étranger ». « Tous les Algériens qui se sont signalés en Inde et aux Maldives sont connus par l’Ambassade. Leurs coordonnées ont été très fidèlement transmises aux autorités algériennes pour toute éventuelle opération de rapatriement », lit-on dans cette note. « Ces derniers jours, l’Ambassade a suivi des “informations” laissant entendre que les autorités indiennes envisagent de rapatrier leur communauté à l’étranger. À ce jour, les autorités algériennes et l’Ambassade d’Algérie en Inde, n’ont pas été officiellement approchées pour cette question. Le personnel de l’Ambassade d’Algérie en Inde, en son âme et conscience, mène à bien sa mission, et de ce fait, toute information officielle et sérieuse relative à toute opération de rapatriement, sous quelque forme que se soit, sera communiquée à tous nos chers compatriotes en temps opportun », a expliqué l’Ambassade. L’ambassade de New-Delhi est la seule représentation consulaire de l’Algérie en Inde, ce dernier disposant aussi d’une seule et unique Ambassade à Alger. Les deux pays ont mutuellement des communautés minoritaires établis dans le territoire de l’autre. Si l’on ignore combien d’Algériens sont installés, en Inde, on sait qu’environ 5 700 Indiens sont installés en Algérie, majoritairement des techniciens qualifiés travaillant dans divers projets et sociétés sur tout le territoire national, selon les données de l’Ambassade de l’Inde à Alger.
Hamid Mecheri