Syndicat ENTV

AFFAIRE Du LICENCIEMENT DE DEUX JOURNALISTES DE L’EPTV : Les explications du syndicat affilié à l’UGTA

Ainsi, le syndicat des journalistes de la Télévision algérienne sous l’égide  de l’Union générale  des travailleurs algériens  a tenu, dimanche dernier, une réunion au siège de l’entreprise, en  présence du directeur  général de l’EPTV, Ahmed Bensebane, du directeur des ressources humaines, du directeur de l’administration et des moyens et  consultant juridique auprès de l’EPTV d’un côté.  C’est ce que nous avons appris, hier, auprès du secrétaire général du syndicat des journalistes de la télévision publique.
De l’autre côté, cite un communiqué rendu public, la participation du DG du syndicat des journalistes, Youcef Mehdi, accompagné du responsable de l’organisation Abdelkader Ben Ghanou et le responsable des affaires sociales Nabil Athamnia et le membre du conseil syndical Zoheir Batache. Et comme il fallait s’y attendre, la réunion a abordé la décision de limogeage, prise il y a environ 10 jours, à l’encontre de deux journalistes, en l’occurrence Abdelali mezrich et Nawel Souilah. Lors de cette réunion, le DG de l’EPTV  a expliqué la décision de limogeage par le fait que les deux travailleurs de l’entreprise médiatique publique sont « suspendus » en tant que cadres à l’EPTV. En conséquence, ajoute-t-il, ils ne sont pas autorisés à exercer comme journalistes, mais ils ne sont pas pour autant « licenciés. » Autrement, à comprendre par-là, une décision  conservatoire. Les deux journalistes sont toujours considérés comme des employés au sein de l’EPTV. D’ailleurs, des procès-verbaux et des   sanctions  ont été adressés aux deux concernés en attendant leurs « convocations devant un conseil de discipline », et ce conformément au règlement intérieur de l’EPTV qui régit la relation entre les employés et l’administration, comme cela est le cas dans toutes les entreprises médiatiques à travers le monde. Il est à noter que l’entrevue avec le patron de l’ENTV a été initiée par le syndicat des journalistes, sans qu’il ne reçoive une demande des deux travailleurs licenciés de façon conservatoire, laquelle démarche a été « favorablement accueillie » par le DG de l’EPTV, explique le SG du syndicat. Et au syndicat d’ajouter que les deux concernés «n’ont pris aucune initiative pour comprendre la décision prise par l’EPTV dans son volet administratif, ni pour  calmer la situation et entamer un dialogue constructif au sein de notre entreprise qui dispose de réglementations et de mécanismes  permettant de régler toutes formes de litiges en interne ». Et d’ajouter à ce titre que « le syndicat des journalistes est animé par  l’esprit syndical, et veille à ce que le règlement intérieur soit respecté. Avec comme  objectif le fonctionnement normal et une progression permanente de l’information publique dans le cadre de la nouvelle Algérie. »
Enfin, conclut-on dans le même communiqué, le syndicat des journalistes de l’EPTV rappelle « les efforts sincères et dévoués fournis par les journalistes de l’entreprise publique de la télévision, des femmes et des hommes fidèles à leur entreprise et à leur pays. »
Farid G.