vaccination contre la peste des petits ruminants

Vaccination contre les zoonoses à Gharaïa : La campagne se déroule dans de bonnes conditions

La campagne de vaccination de rappel contre la peste des petits ruminants (PPR) et contre la fièvre aphteuse et la rage des bovins se déroule dans de bonnes conditions sur l’ensemble du territoire de la wilaya, a indiqué, à l’APS, l’inspecteur vétérinaire auprès de la Direction des services agricoles (DSA).

Cette opération de rappel (2e phase), prévue dans le protocole de vaccination, touche un cheptel ovin et caprin de plus de 04 mois, estimé à 250 000 têtes, a fait savoir le Dr. vétérinaire, Tarek Rezoug, précisant que cette vaccination ‘’gratuite’’, qui vise à renforcer l’immunité du cheptel de petits ruminants de la wilaya contre cette zoonose, est réalisée par une trentaine de vétérinaires privés mandatés par les pouvoirs publics. Pour mener à bien cette opération de rappel qui a débuté la mi-janvier, pour le cheptel de petits ruminants de la wilaya, la Direction des services agricoles a associé l’ensemble des acteurs concernés, notamment les éleveurs, la Chambre de l’Agriculture et l’Union nationale des paysans algériens, a expliqué M. Rezoug. Le but est d’éradiquer la PPR, maladie hautement contagieuse, et protéger les ressources de centaines de milliers de familles des zones rurales. «Quelques 200 000 doses de vaccins ont été mobilisées pour cette phase de rappel, afin de renforcer l’immunité de notre cheptel», a indiqué Dr Rezoug. Parallèlement, une campagne de vaccination du cheptel bovin contre la fièvre aphteuse et la rage a été également lancée dans le cadre des initiatives proactives de prévention contre les dites zoonoses, sur tout le territoire de la wilaya, par les vétérinaires fonctionnaires de la DSA, depuis le début de l’année. Cette opération de vaccination vise en premier lieu à renforcer et consolider l’immunité de l’ensemble du cheptel bovin de la wilaya et également une occasion pour contrôler et dépister d’autres zoonoses et procéder au traitement contre les parasites internes et externes des bovins et autres animaux domestiques, particulièrement les chiens vivants dans les étables des éleveurs, a-t- il fait savoir. Elle touche les bovins âgés de deux mois et plus contre la fièvre aphteuse et les têtes bovines âgées de 6 six mois et plus contre la rage, a précisé M.Rezoug. Pour mener à bien cette opération de vaccination de tout le cheptel bovin de la wilaya, réputée ‘’bassin laitier du Sud”, la DSA a associé l’ensemble des acteurs concernés, notamment les éleveurs , la Chambre d’agriculture et l’union des paysans algériens ainsi que les producteurs laitiers, a soutenu l’inspecteur vétérinaire. Une campagne de sensibilisation sur l’importance de la vaccination du cheptel bovin, ovin, caprin et camelin a été également lancée pour expliquer aux éleveurs l’intérêt de prémunir le cheptel par la vaccination. «La situation sanitaire du cheptel, toute espèces confondues, dans la wilaya de Ghardaïa est jugée satisfaisante», a rassuré Dr Rezoug, tout en faisant observer qu’un dispositif préventif de veille sanitaire et d’alerte des épizooties est toujours en vigueur dans les communes de la wilaya pour consolider les mesures préventives entreprises afin de préserver le statut sanitaire indemne du cheptel vis-à-vis des maladies. Toutes les dispositions ont été prises pour contrôler l’ensemble du cheptel se trouvant sur le vaste territoire de la wilaya, marqué également par une transhumance du cheptel, notamment dans les marchés à bestiaux. La wilaya de Ghardaïa compte un cheptel de 362 000 ovins, 158 000 caprins, 4 006 bovins dont 4 000 vaches laitières et 11 350 camélidés.