Université de TIzi Ouzou

Université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou : Plusieurs mesures pour améliorer l’enseignement

Plusieurs mesures ont été engagées par le rectorat de l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou, afin d’améliorer la qualité de l’enseignement, a indiqué, jeudi, le recteur Ahmed Bouda. Invité au forum de la Radio locale, M. Bouda a affirmé que l’université de Tizi-Ouzou, qui « a réussi à retrouver un climat de sérénité, ce qui a permis à l’administration de s’atteler à la gestion et à l’amélioration des conditions socioprofessionnelles des étudiants et des fonctionnaires ». L’une des premières mesures engagées par le rectorat, a-t-il souligné, est « l’instauration du dialogue à l’ensemble de la communauté », une mesure qui a « permis d’aplanir plusieurs conflits et d’apporter des solutions aux préoccupations des concernés », selon M. Bouda. Il a, par ailleurs, relevé que l’université qui « souffrait d’un problème de recrutement des enseignants, a engagé cette année l’opération de recrutement de 63 enseignants ».
En outre, plusieurs projets universitaires en souffrance depuis plus de 10 ans pour certains, ont été relancés. Certains sont en cours de réalisation et d’autres en voie de lancement, a relevé le recteur. Il s’agit notamment du projet d’un plateau technique d’analyses physico-chimiques (en phase d’inscription), du réseau internet pour le campus de Tamda et des projets de réparation et de réhabilitation du hall de technologie. Il s’agit aussi de l’acquisition d’équipements pour plusieurs laboratoires de recherche, dont le cahier des charges est en cours d’élaboration, et de la construction d’un centre de simulation pour la faculté de médecine dont l’enveloppe financière a déjà été mobilisée et le projet est en phase d’évaluation des offres, selon ses précisions. Par ailleurs, des démarches sont en cours pour débloquer d’autres projets dont celui d’un bloc de laboratoires de recherche au campus Hasnaoua II (Bastos) et d’une plateforme technologique, en plus de la réactivation de convention avec des entreprises afin de permettre aux étudiants d’y effectuer leurs stages pratiques, a-t-il conclu.