Un seul mot d’ordre pour les Verts : Gagner !

La sélection algérienne de football s’apprête à faire ses grands débuts en Coupe d’Afrique des nations-2015, qui se tiendra en Guinée équatoriale, avec comme premier écueil l’Afrique du Sud, lundi au stade de Mongomo (20h00 algérienne), ville hôte du groupe C dans lequel évoluent également le Ghana et le Sénégal.
Une rencontre importante, mais non décisive qui a valeur de test pour les Verts plus que jamais, décidés à se frayer une voie royale menant au moins aux demi-finales de cette compétition, objectif assigné par la Fédération algérienne de football (FAF) au sélectionneur national Christian Gourcuff.
Les coéquipiers de Sofiane Feghouli qui restent sur un test plus ou moins rassurant en match de préparation, contre la Tunisie (1-1) fouleront le terrain pour la « gagne ».
Ils sont déterminés plus que jamais, à matérialiser dans les faits le bon état d’esprit qui règne dans le groupe et l’ambition qui les anime, indépendamment de la complexité de la tâche qui les attend dans ce groupe extrêmement serré. Avec une motivation au zénith et cette ambition de faire du chemin dans cette CAN, les Verts miseront sur leur esprit collectif et psychologique, un aspect sur lequel a énormément misé le coach breton depuis le 2 janvier, date du début du stage pré-compétitif à Alger. « Ma philosophie est la même : imposer notre jeu à nos adversaires dans tous les matchs dans lesquels nous sommes engagés. C’est avec cet esprit-là que je vais aborder la prochaine CAN où mon objectif sera de gagner tous les matchs », avait indiqué le coach national lors d’un point de presse tenu à Alger. Gourcuff a, du coup, annoncé la couleur concernant l’intention de l’Algérie à dominer cette poule, qualifiée de « groupe de la mort » par certains observateurs. Chez les joueurs, l’envie de réussir leurs débuts dans cette 30e édition de la CAN est palpable.
Considéré comme l’un des cadors de la sélection, Mehdi Lacen insiste sur le fait de « gagner » ce premier match, « pour poursuivre le reste du parcours dans les meilleures dispositions psychologiques. »Il faut tout faire pour s’imposer. L’équipe sud-africaine est très complémentaire, et la tâche ne sera pas facile. Il y aura beaucoup d’intensité, mais nous aussi, nous avons des arguments à faire valoir », admet le milieu récupérateur des Verts.

Se méfier des « Bafana Bafana », ressuscités
Le premier adversaire de l’Algérie dans cette nouvelle expédition africaine est loin d’être un novice, puisqu’il s’agit d’une équipe sud-africaine qui commence à retrouver des couleurs, depuis notamment la prise en mains du coach Shakes Mashaba. Après avoir raté la dernière édition disputée en 2013 sur ses terres, l’Afrique du Sud (ndlr, éliminée aux quarts de finale), aura à cœur cette fois-ci de réhabiliter son image, et du coup redevenir l’un des « Grands » africains. L’équipe chère au président de la fédération (SAFA), Danny Jordaan, tentera ainsi de se « payer » un mondialiste, dès l’entame de la compétition, et du coup se placer comme un client potentiel pour le passage au deuxième tour.
Irréprochable lors de la phase des qualifications, en prenant notamment le dessus sur le Nigéria, tenant du trophée et grand absent de cette CAN 2015, l’Afrique du Sud, a également séduit lors de la série des match amicaux. Vainqueur d’abord à Johannesburg face à la Zambie (1-0), les Bafana Bafana, ont ensuite fait match nul face au Cameroun (1-1) avant de battre largement le Mali (3-0). Des signes qui devront pousser les Algériens à se méfier de cette équipe, qui revient à son meilleur niveau, après une longue traversée du désert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>