conseil des ministres

TEBBOUNE PRÉSIDE UN CONSEIL DES MINISTRES : Les dossiers d’urgence immédiats évacués

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a présidé hier la troisième réunion du Conseil des ministres, depuis qu’il est à la tête de l’État, comme annoncé auparavant par les services du palais d’El Mouradia. Devant se tenir dimanche, cette rencontre a été ajournée pour cause de la visite d’Etat du président tunisien Kaïs Saïed effectuée à Alger. Lors de cette réunion qui a vu regroupé l’ensemble des membres de l’Exécutif, à leur tête le Premier ministre Abdelaziz Djerad, le président Tebboune donne lecture sans tarder aux points inscrits à l’ordre du jour.
Ainsi, les dossiers relatifs aux secteurs de l’Education, de la Formation et de l’Énseignement professionnels et de la Micro entreprise, des startups et de l’économie de la connaissance ont été soumis à l’examen des discussions. Il s’agissait de faire le tour de la table, aussi bien pour cibler tel ou autre ministre par des orientations le concernant par un dossier qu’il a sous les yeux, que pour écouter les réponses données des uns et des autres, sur les instructions qui leur ont été données à l’avant dernier Conseil des ministres.
Autre volet sur lequel s’est penché le Conseil, l’examen du dossier lié à la sécurité routière, dont le Président a chargé l’Exécutif, réuni en conseil interministériel, d’élaborer un plan de solutions pour endiguer le phénomène.
L’autre point abordé, est l’adoption d’une feuille de route, dans le proche avenir, pour la relance du développement local, notamment dans les régions montagneuses, les Hauts- Plateaux, le Sud et les régions situées aux périphéries des villes du pays. Entendre par là, l’amélioration de l’AEP, l’approvisionnement en électricité, le raccordement au gaz de ville, l’état des structures scolaires et de transport etc. Comme il était question aussi de relancer le plan de solidarité nationale au profit des couches défavorisées de la société algérienne.
Farid G.