Surfaces agricoles irriguées à Souk-Ahras : Extension à 12 000 hectares en 2019

La superficie des terres agricoles irriguées, actuellement estimée à 7 500 hectares, sera élargie dans la wilaya de Souk Ahras durant le premier semestre de l’année 2019 pour atteindre les 12 000 hectares, a indiqué jeudi le directeur des services agricoles (DSA), Abdelouahab Gheraïbia.

Cette augmentation de 4 500 hectares irrigués sera concrétisée principalement à la faveur du programme spécial de réalisation des puits moyens et profonds, a souligné à l’APS le même responsable. Dans ce même contexte, M. Gheraibia a appelé les agriculteurs bénéficiaires de permis de forage, à la délimitation des surfaces foncières destinées à la plantation des arbres fruitiers à l’image des cerisiers, des olives, des pistaches et des amandes. Il a également insisté sur l’importance d’adopter un système d’irrigation moderne pour doubler et étendre les superficies irriguées et assurer une économie d’eau, tout en assurant une meilleure qualité des produits agricoles les légumes notamment. L’encouragement des agriculteurs à l’extension des surfaces réservées à la plantation des arbres fruitiers notamment dans les régions sud de la wilaya, marquées par la réalisation d’ un faible rendement en matière de production céréalière, est l’autre facteur qui contribuera à la réalisation de cette hausse de surfaces irriguées, ajoute la même source. Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche avait encouragé, lors de sa visite en février dernier, les agriculteurs à œuvrer à étendre les surfaces irriguées et le développement des arbres fruitiers dont la superficie ne dépasse pas les 18 000 hectares dans cette wilaya frontalière qui dispose d’une surface utile estimée à 253 000 hectares. Dans la wilaya de Souk-Ahras, des efforts sont actuellement consentis par les services des directions des services agricoles (DSA), des ressources en eau (DRE) et de l’Office national d’irrigation et du drainage (ONID), pour la promotion des surfaces agricoles irriguées évaluées à 7 500 hectares,à travers la réalisation des petits barrages, des retenus collinaires et des puits, a-t-on encore noté. Un volume d’eau du barrage d’Oued Mellag (156 millions de m3) ayant bénéficié en 2017 d’une opération de mise à eau, sera consacré pour l’irrigation de 1 000 hectares de terres agricoles des communes frontalières de Drea et de Sidi Fradj, ont souligné de leur coté les responsables de la DRE. Deux millions m3 d’eau du barrage d’Oued Djedra d’une capacité de 35 millions de m3 seront réservés également pour l’irrigation de 300 hectares, a encore ajouté la même source.