Sofiane Ben Hassen, président de la Fédération algérienne de Rugby : «La procédure de retrait de confiance est illégale»

Le président de la Fédération algérienne de Rugby (FAR), Sofiane Ben Hassen, a qualifié d’»illégale» la procédure de retrait de confiance entamée par les 19 membres sur les 34 que compte l’assemblée générale de la l’instance fédérale.

«La procédure entamée par 19 membres sur les 34 ne représente nullement les 2/3 de l’Assemblée générale, composée de 47 membres dont 13 du bureau fédéral, donc les deux tiers c’est 34 membres. L’action menée par ces membres est illégale, ils ont bafoué les statuts de la Fédération.», a déclaré Ben Hassen à l’APS. Ben Hassen a tenu à préciser également que la tenue d’une Assemblée générale extraordinaire (AGEx) doit être justifiée par un motif. «Il faut avoir un motif pour organiser une AGEx, chose qui n’a pas été précisée par les 19 membres. Le motif de la mauvaise gestion, évoqué par ce groupe, est inacceptable, car les bilans moral et financier ont été adoptés lors de l’AGO, en présence de Khaled Babou, membre de Rugby Afrique, qui nous a d’ailleurs félicité». Le boss du Rugby en Algérie a annoncé qu’une «réunion extraordinaire du bureau fédéral est prévue pour le 22 avril à Alger, puisque c’est la seconde dans le même mois, afin d’accueillir nos jeunes joueurs qui vont participer à un stage de préparation les 22 et 23 avril à Tunis en vue des JAJ-2018, prévus l’été prochain. Plusieurs griefs sont retenus contre le président de la FAR par les membres contestataires, dont le «peu d’intérêt» accordé à la formation du produit local au profit des joueurs évoluant à l’étranger. Sur cette question, Ben Hassen est serein et catégorique: «Nous avons formé plus de 300 Personnes, comme entraîneurs et arbitres en 2017 sur le territoire national, avec des diplômes attribués par la fédération internationale». «Nous avons commencé notre travail en 2016, après avoir eu l’agrément, et on est obligé de jouer avec les binationaux, en plus ce sont tous des Algériens qu’ils jouent en Algérie ou à l’étranger», a-t- il dit. Enfin, Ben Hassen a souligné que la FAR, «n’a jamais bénéficié de subventions du ministère de la Jeunesse et des Sports et qu’elle est actuellement gérée grâce à la contribution de ses membres et partenaires».