Sur 6 438 cas recensés dans 29 wilayas : La rougeole a tué 9 personnes

Depuis l’apparition de l’épidémie au début de l’année en cours et qui a touché 29 wilayas, la rougeole a fait neuf décès sur un nombre total de cas enregistrés s’élevant à 6 438, selon un dernier bilan fourni par la Direction générale de la Prévention et de la promotion de la santé publique. À rappeler que la rougeole a dans un premier temps causé six cas de décès dans les wilayas d’El-Oued et de Ouargla, deux régions qui ont subi le plus cette infection à forte propagation dans les milieux sociaux. D’ailleurs, suivant la répartition des victimes de cette méchante épidémie, El-Oued occupe la tête avec 5 personnes décédées suivie par Ouargla (2 cas) et viendra en troisième position Biskra qui a déploré 2 autres victimes. Ainsi, selon Djamel Fourar, responsable du département ministériel précité, la tendance observée chez la rougeole tend à une baisse qui se matérialise par l’apparition de moins de 20 cas par jour à El-Oued et de moins de 15 à 20 cas dans la wilaya d’Ouargla. Quant à l’aspect prévention, le même bilan fait état de quelque
548 000 personnes vaccinées contre la rougeole au niveau de neuf wilayas à travers le territoire national. Ce qui semble être important sachant que plusieurs campagnes ont été menées dans les régions les plus sensibles et susceptibles de renfermer des foyers de ce virus qui se répond surtout chez les populations en bas âge. Sur ce, le ministre de la Santé, Mokhtar Hasbellaoui, qui était en visite le 21 mars dernier dans la wilaya de Tissemssilt, a évoqué une prise de conscience observée surtout chez les parents qui étaient de plus en plus nombreux à ramener leurs progénitures dans des structures de santé pour les faire vacciner. Auparavant, le ministère a déploré que seulement 45% seulement des enfants ont été vaccinés contre la rougeole alors que l’objectif tracé était de 95%. En mars de l’année 2017 déjà, l’opération de vaccination organisée par les départements de la Santé et de l’Éducation qui a ciblé les élèves scolarisé (6 à 14 ans), aura été un échec sachant que plusieurs parents n’ont pas jugé son utilité. En cause à cette forme de réticence ? En effet, tout le monde se rappelle de la campagne médiatique suscitée autour de la conformité ou non du vaccin destiné aux enfants. Il a fallu, alors, pour les deux ministères, de déployer plusieurs efforts pour convaincre les parents de la conformité de l’antidote. Pour la campagne de cette année, c’est plus la négligence des parents qui aurait été la cause de la non-vaccination de beaucoup d’enfants. Dès lors, voyant la propagation de la maladie gagner en terrain pour une épidémie fortement contagieuse, les parents ont commencé à prendre conscience. D’ailleurs, quelque 260 000 enfants issus des wilayas d’El Oued et d’Ouargla ont pu recevoir le vaccin anti-rougeole en l’espace de 15 jours. Enfin, il est bon de rappeler que dans un bilan présenté la semaine dernière par la même source, il en ressortait six personnes décédées de la rougeole alors que 4 800 cas ont été enregistrés dans 24 wilayas.
M. Amrouni