9.9 C
Alger
27 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
L'EXPRESS

Skikda : arrestation de 3 individus et saisie de plus de 5 kg de kif traité

Les éléments du Groupement territorial de la Gendarmerie nationale (GN) de Skikda ont procédé à la saisie de plus de 5 kg de kif traité et à l’arrestation de trois individus, dans le cadre de la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes, a indiqué samedi un communiqué des services de la GN. « Dans le cadre de la lutte contre la criminalité, sous toutes ses formes, les éléments du Groupement territorial de la GN de Skikda ont saisi, dans une opération qualitative, plus de 5 kg de kif traité et arrêté 3 individus, âgé entre 37 et 43 ans », lit-on dans le communiqué. Selon la même source, « l’opération fait suite à des informations parvenues à la brigade de recherches de la GN de Skikda, faisant état du trafic par un individu d’une importante quantité de drogues (kif traité), dans la commune de Skikda et les communes limitrophes, à bord d’un camion ». Une fois l’information confirmée, un point de contrôle a été mis en place sur la RN 3 et les opérations de fouille ont été intensifiés. Ainsi, le camion en question a été arrêté et le conducteur a été soumis à une fouille minutieuse, indiq ue la même source qui ajoute qu' »une importante quantité de kif traité estimée à 500 gr a été trouvée soigneusement dissimulée dans le tableau de bord dans un sac noir ». Poursuivant les formalités et suite à un mandat de perquisition émis par le procureur de la République près le tribunal de Skikda, le domicile du suspect a été perquisitionné. Une quantité estimée à plus de 4,5 kg de stupéfiants (kif traité) y a été trouvée, affirme la même source qui relève, qu’une fois les procédures de l’enquête achevées, le mis en cause sera présenté devant le procureur de la République territorialement compétent.

Trois morts et 306 blessés sur les routes en 48 heures
Trois (3) personnes ont trouvé la mort et 306 autres ont été blessées dans des accidents de la circulation survenus à travers différentes régions du pays durant les dernières 48 heures, selon un bilan rendu public samedi par les services de la Protection civile. Les secours de la Protection civile ont également effectué, suite aux dernières intempéries, plusieurs opérations d’épuisement des eaux pluviales et ce, dans plusieurs wilayas. Ils ont repêché à Boumerdes une femme âgée de 32 ans et d’un bébé de sexe féminin âgé de 2 ans, emportés par les eaux pluviales au lieudit Oued Bouidir dans la commune et daïra de Yasser. Les mêmes éléments de la Protection civile ont procédé aussi au repêchage de 3 personnes mortes noyées dans des mares d’eau à Ghardaïa (un nourrisson de 30 mois), Aïn-Defla (un enfant de 4 ans) et Sidi Bel Abbes, indique le communiqué. La Protection civile est en outre, intervenue, durant la même période, pour prodiguer des soins de première urgence à 56 personnes incommodées par le monoxyde de carbone émanant de chauffage et chauffe bain dans plusieurs régions d u pays.

La déforestation en Amazonie, à un minimum historique pour un mois de novembre
La déforestation en Amazonie brésilienne est tombée à son niveau le plus bas pour un mois de novembre depuis le début des relevés en 2015, rapportent des médias, citant les données officielles publiées vendredi. Quelque 201,1 km2 de la plus grande forêt tropicale de la planète ont été détruits en novembre, un relevé mensuel historiquement au plus bas et une baisse de 64% par rapport au même mois l’an passé (554,66 km2), selon le système Deter de l’Institut national de recherche spatiale (INPE). Cette annonce record survient en pleine COP28 sur le climat à Dubaï, où est débattue la préservation de l’Amazonie, facteur clé dans la lutte contre le réchauffement climatique en raison de son rôle dans l’absorption du dioxyde de carbone présent dans l’atmosphère. Venu à Dubaï, le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, s’y est félicité que son gouvernement avait « réduit de façon drastique la déforestation en Amazonie », et a réitéré son engagement à l’arrêter complètement d’ici à 2030.

Annaba : démantèlement d’un réseau criminel de trafic de drogue dure
La brigade de lutte anti- drogue à la sûreté de wilaya d’Annaba a mis hors d’état de nuire un réseau criminel de trafic de drogue dure et saisi 338 grammes de cocaïne, a-t-on appris jeudi dans un communiqué de la cellule de communication et des relations publiques de ce corps constitué. L’opération a été concrétisée sur la base d’une information parvenue d’un citoyen faisant état de l’existence d’un sachet suspect dans l’armoire d’un compteur électrique d’un bâtiment dans une cité au centre-ville d’Annaba, a précisé le communiqué ajoutant qu’après investigations minutieuses sur l’origine du sachet qui contenait cette quantité de cocaïne, il a été procédé à l’arrestation de 2 suspects âgés de 24 et 43ans. Après l’achèvement des procédures réglementaires, les 2 suspects ont été présentés devant le procureur de la République près tribunal d’Annaba pour « stockage de drogue dure en vue de la vendre dans le cadre d’un réseau criminel et commercialisation illicite de drogue dans le cadre d’un réseau criminel », a-t-on précisé.

Le nombre de personnes déplacées de force devrait dépasser 130 millions d’ici fin 2024
Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a indiqué mardi que le nombre de personnes déplacées de force ou apatrides devrait dépasser 130 millions d’ici fin 2024. « Plus de 130 millions de personnes devraient être déplacées de force ou apatrides d’ici la fin 2024. Le HCR s’engage à protéger ces personnes (…), nous demandons à nos partenaires de fournir un soutien financier urgent », indique le HCR sur la plateforme « X ». Dans son rapport publié le 25 octobre, le HCR a déclaré que le nombre de personnes déplacées de force en raison des guerres en cours, de la violence et des violations des droits de l’homme dans le monde aurait augmenté de 4 millions entre juin et septembre de cette année, dépassant les 114 millions.

Traversées de la Manche : 29.000 migrants ont rejoint l’Angleterre depuis janvier
Quelque 29.000 migrants ont traversé la Manche sur de petites embarcations pour rejoindre l’Angleterre depuis le début de l’année, contre 44.000 l’an dernier à la même date, ont indiqué lundi les services de l’Etat français. Avec une baisse de « 35% des personnes qui ont réussi la traversée » vers le Royaume-Uni, il y a une « forte inflexion structurelle qui arrive », a affirmé Louis-Xavier Thirode, préfet délégué à la défense et la sécurité de la zone Nord. Il s’exprimait en marge d’une présentation à Lille de matériels acquis grâce à des fonds britanniques pour lutter contre l’immigration clandestine. « La traversée de la Manche et de la mer du Nord est extrêmement lucrative, ce sont des trafics qui permettent de réaliser de substantiels profits parce que l’investissement est minimal et le profit est maximal », a-t-il estimé. Selon lui, environ 300 passeurs ont été interpellés « rien que sur les réseaux de small boat » cette année. « Ces réseaux prospèrent, sont très habiles et l’idée est vraiment de casser ces réseaux. L’accroissement de l’aide britannique et la mobilisation constante des forc es de l’ordre permettent d’espérer de continuer ces bons résultats l’an prochain », a-t-il ajouté. Les passeurs font preuve d’une grande « inventivité pour contourner l’action » des autorités, « ils trouvent notamment des lieux de départ » qui ne sont « pas forcément encore surveillés ». « Ils visent parfois la saturation de nos dispositifs quand ils envoient 20 ou 30 bateaux en même temps », a-t-il expliqué. Selon la préfecture maritime de la Manche et de la Mer du Nord, huit personnes tentant de rejoindre le Royaume-Uni sont mortes en mer depuis le début de l’année.

Related posts

OMS : Pas encore de décès lié à Omicron signalé

courrier

L’Algérie gagne neuf places au classement de l’UIT

courrier

Portes ouvertes au profit des futurs bacheliers les 11 et 12 avril à l’USTO-MB

courrier

Deux morts et 12 blessés dans deux accidents de la route à M’sila

courrier

Sétif : report au 6 octobre des verdicts des deux procès de Hassan Hammar

courrier

Plus de 12 quintaux de viande blanche impropres à la consommation saisis à Aïn Defla

courrier