Feu

SINISTRÉS DES FEUX DE FORÊT : Début aujourd’hui de l’indemnisation

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdelhamid Hamdani, a déclaré, hier, que l’opération d’indemnisation des sinistrés des wilayas touchées récemment par les incendies de forêts sera entamée aujourd’hui sur le terrain.
Dans ce registre, et lors d’un point de presse en marge de sa rencontre avec les directeurs des 58 wilayas du pays, Hamdani, a fait savoir que les récents incendies dans de nombreuses régions d’Algérie ont eu un impact important sur la production agricole en général, rappelant que « le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait donné des instructions strictes pour indemniser les agriculteurs et les citoyens dans les plus brefs délais »,Il a ajouté que l’étape des statistiques des dommages au niveau des wilayas touchées est terminée, ajoutant que « 95% des dommages ont été recensés au niveau des wilayas, signalant que la campagne de reboisement commencera en début d’octobre ».
Par ailleurs le ministre a déclaré que « l’Office national de l’industrie agricole dans les terres sahariennes avait été activé afin de lancer des investissements structurés dans les zones du Sud », ajoutant qu’« un certain nombre d’investisseurs agricoles et de porteurs de projets ont été inclus dans ce système ».
Dans ce sens, Hamdani a indiqué que « les contrats de performance représentent les mécanismes de base qui assurent l’activation de la gouvernance et de l’orientation économique dans le domaine agricole, et sont donc adossés à la feuille de route agricole établie pour le secteur agricole ».
Il a également appelé les directeurs des wilayas à mettre en œuvre les contrats énumérés dans la feuille de route dans les plus brefs délais et à les mettre en œuvre sur le terrain, avec le suivi et l’accompagnement des services centraux, en plus d’encadrer et d’accompagner les investisseurs et les agriculteurs en levant les restrictions bureaucratiques qui freinent les activités agricoles en faisant plus d’efforts pour relancer la mobilité dans le domaine agricole en vue des objectifs fixés dans la Feuille de route 2024. Ajoutant : « Cela nous oblige à gagner la bataille dans le domaine de la collecte des céréales, notamment de l’orge, pour fournir du fourrage ».
D’autre part, poursuivit le même responsable «nous devons développer les cultures de blé dur et tendre, ainsi que les cultures oléagineuses, sucrières et fourragères, qui constituent un obstacle à la balance commerciale ».
Sarah O.