Eau

DOMAINE DES RESSOURCES EN EAU : Concours national du meilleur projet de recherche

Le stress hydrique et ses conséquences immédiates sur la carence en eau potable inspirent la communauté universitaire nationale et les pouvoirs publics en charge du domaine. En ce sens que la problématique a été abordée comme défi pour la recherche scientifique dont la contribution a été sollicitée pour en apporter des réponses.

Dans la foulée, un concours national du meilleur projet de recherche sur la problématique « La recherche scientifique au service de l’eau » sera lancé dimanche prochain, selon un communiqué de l’Agence nationale de valorisation des résultats de la recherche et du développement technologique rendu public hier. « Depuis 50 ans la consommation d’eau dans le monde a triplé, la population mondiale qui ne cesse de croître et de s’urbaniser dépasse les ressources disponibles. D’ici à 2050, on estime que la demande mondiale en eau douce sera supérieure d’un tiers à son niveau actuel, d’où la nécessité d’agir au plus vite aux nouvelles technologies qui peuvent offrir des solutions à toutes les étapes du cycle de l’eau », pouvait-on lire sur l’introduction.
Dans ce contexte, précise la même source, l’Agence nationale de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (AGIRE) sous tutelle du ministère des Ressources en Eau et la Sécurité hydrique, en partenariat avec l’Agence de Valorisation des Résultats de la Recherche et du Développement Technologique (ANVREDET), et l’Agence Thématique de Recherche en Science et Technologie (ATRST), lanceront  un concours national du meilleur projet de recherche sous le thème : « La recherche scientifique au service de l’eau », le 05 septembre 2021, via la plate-forme Zoom ».
Selon l’ANVREDET, ce concours vise à apporter des solutions intelligentes et durables dans la gestion des eaux. L’objectif principal de ce concours est, d’une part, celui de l’identification et la valorisation des projets de recherche porteurs par leur insertion dans la sphère sociotechnique, et d’autre part, la promotion de l’innovation et le transfert des nouvelles technologies dans le domaine de la recherche liées aux ressources en eau en tant que  un support incontournable pour booster la rentabilité et le développement de ce secteur.
Cette compétition, ajoute la même source, est ouverte à tous les porteurs de projets issus des laboratoires des établissements de la Recherche (Universités, Centres de Recherche du MESRS, Centres de Recherche hors MESRS, Instituts de Recherche, Écoles etc…), Ayant un projet de recherche doté d’une maturité considérable dans tous les domaines de gestion des ressources en eau. Comme elle vise également, à soutenir des projets innovants sur nombre de thématiques dont notamment : la Gestion des ressources en eau et l’intelligence artificielle dans tous ses usages (domestiques, industriels, agricoles…), le traitement des eaux (dessalement, dépollution et réutilisation), l’Assainissement et d’autres thématiques liées à la gestion optimale de l’eau.
Enfin, L’ANVREDET note que le nombre de projets reçu s’est 94 et les présélections, qui ont donné 47 projets retenus pour participer au concours. Le 05 Septembre 2021, les participants présenteront leurs projets devant des jurys qui retiendront les trois meilleurs projets.
Ces derniers bénéficieront d’un accompagnement personnalisé au sein d’une structure d’incubation de l’ANVREDET, en partenariat avec AGIRE, jusqu’à la création des start-up. Une cérémonie de remise des prix aux lauréats du concours aura lieu le 16 septembre 2021.
F. B.