Santé

Service civil dans la santé : Une amélioration en vue pour les conditions d’accueil des médecins spécialistes

Dans une instruction adressée aux directeurs de la santé et de la population (DSP), le département de Mokhtar Hasbellaoui a mis en avant les nouvelles instructions visant à assurer aux médecins spécialistes d’accomplir leur service civil dans des conditions idoines. Outre la question du logement et des plateaux techniques, le ministère a affirmé qu’une réunion est prévue prochainement, avec les DSP pour les informer des modalités pratiques de l’octroi de l’indemnité liée au service civil accordée par les pouvoirs publics. Parmi ces directives, le ministère a instruit les «chefs d’établissements de garantir la disponibilité d’un logement décent et propre aux médecins». également, il a avisé ces responsables de la nécessité de procéder «à l’installation effective des médecins en réunissant les conditions matérielles de travail, et leur prise en charge salariale ». S’agissant des affectations établies sur la base des besoins exprimés et également d’un engagement de disponibilité de logement, le ministère a affirmé qu’ « aucun prétexte ni de poste budgétaire, ni d’indisponibilité de logement ne peut être toléré ».Néanmoins, le ministère a noté que dans le « cas échéant, les DSP sont habilités à opérer des transferts de postes budgétaires inter-établissements ». Toujours dans le volet du logement, le département de Hasbellaoui a précisé que les « DSP sont appelées à prendre leurs dispositions avec les walis concernant l’attribution des logements incessibles ». Par ailleurs, pour permettre aux médecins spécialistes d’exercer convenablement leurs tâches, les directeurs de santé et de la population sont « tenus de mettre en place une organisation des activités médicales à même d’optimiser les plateaux techniques existants dans les différents établissements de la wilaya». Pour ce qui est des primes qui seront accordées aux spécialistes, le ministère a fait savoir que « les directeurs de la santé et de la population seront invités prochainement à une réunion pour les informer des modalités pratiques de l’octroi de l’indemnité liée au service civil, accordée par les pouvoirs publics ». Rappelons que les médecins résidents ont observé, de novembre 2017 à juin 2018, le plus long mouvement de grève que l’Algérie ait connu. Ces derniers, revendiquaient, essentiellement, la suppression du caractère obligatoire du service civil, assurer le logement de fonction et les plateaux techniques. Ainsi, à travers ces nouvelles instructions, le ministère veut en finir avec les problèmes dans lesquels exercent les médecins, pour éviter de nouvelles contestations dans le secteur.
Lamia Boufassa