L’ALGÉRIE A ATTEINT LA QUASI-TOTALITÉ DES OBJECTIFS DE L’ONU : Cap sur le développement durable de l’Agenda 2030

Après 56 ans de coopération avantageuse et pertinente, entre l’Algérie et l’Organisation des Nations unies (ONU), la commémoration de cette date marquera la réaffirmation de l’engagement des deux parties, pour la promotion des valeurs contenues dans les textes de la Charte onusienne.

C’est à travers un programme riche en activités que le partenariat de qualité entre Alger et l’ONU sera mis en avant, notamment les quatre axes importants de cette coopération dans le cadre du programme 2016-2020, dont la diversification économique, le développement social, la bonne gouvernance et la préservation de l’environnement, qui vont en alignement avec les priorités nationales.
« Ayant atteint la quasi-totalité des objectifs du millénaire», depuis 2000, l’Algérie a, d’ores et déjà, selon la même source, « amorcé » la transition vers la mise en œuvre des objectifs du développement durable de 2030.
Cette journée est célébrée chaque année par tous les États membres de l’ONU, conformément à la résolution 2782(XXVI), de l’Assemblée générale des Nations unies adoptée en 1971, jour anniversaire de l’entrée en vigueur de la Charte de l’ONU, en 1945. Ces Textes portent, notamment, le maintien de la paix et la sécurité à travers le monde, la fourniture de l’aide humanitaire aux réfugiés et aux plus vulnérables, en général, la protection et le respect des droit de l’Homme et des peuples, pour ne citer que ceux-là.
Il sera question, à l’occasion de cette célébration, d’une série de conférences en collaboration, apprend-on, avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au niveau des universités du pays. Et pour illustrer davantage la qualité de la coopération et du partenariat  entre Alger et l’ONU, la journée internationale du «Vivre ensemble», proposée par l’Algérie, a été  hissée au rang d’une Journée universelle, par l’adoption d’une résolution à l’unanimité  par les Nations unies, le 8 décembre dernier. Une activité est également organisée du 28 au 30 octobre 2018 au palais de la culture Moufdi-Zakaria sous la forme d’une exposition de produits réalisés dans le cadre de projets développés en partenariat avec les agences onusiennes. Rappelons, dans le même contexte que le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, s’est entretenu, septembre dernier,  à New York, aux États-Unis, avec le  secrétaire général adjoint du Bureau des Nations-unies, pour la lutte contre le terrorisme, Vladimir Voronkov, en marge de la 73ème session de l’Assemblée générale de l’ONU. À cette occasion Voronkov avait exprimé ses remerciements à l’Algérie pour son apport « considérable » à la réussite de la Conférence  de haut niveau tenue à New York les 28 et 29 Juin dernier et son soutien constant au Bureau des Nations unies pour la lutte contre le terrorisme. Il a indiqué que l’Algérie compte parmi les alliés les « plus importants » de son Bureau, eu égard à son « expérience unique et réussie » dans le domaine de la déradicalisation et de la lutte contre le terrorisme, une expérience qu’il convient de partager davantage.
Zahia Guerni