Sports

Secteur des sports à Alger : La situation est «catastrophique»

Le directeur de la jeunesse et des sports (DJS) de la wilaya d’Alger, Tarek Krach, a qualifié de «catastrophique» la situation du secteur des sports dans la capitale, dimanche, lors d’une journée d’étude sur les grandes lignes du programme de 2018 pour la promotion et le développement des établissements sportifs.

La rencontre, qui s’est déroulée au centre culturel Aïssa-Messaoudi d’Husseïn-Dey a regroupé, entre autres, les cadres de l’administration de la DJS, les attachés communaux de sport, la direction de l’Office du parc omnisports de wilaya (OPOW), les principaux conseillers et les chefs d’unité. Dans son intervention, Tarek Krach a donné un aperçu sur la situation, qualifiée de «catastrophique», avant d’expliquer les grandes lignes de la réunion et les objectifs assignés, regrettant en premier lieu l’absence de plusieurs acteurs concernés par la rencontre. «J’ai constaté, avec grand regret, l’absence d’un nombre important de personnes concernées directement par cette réunion. Ils seront destinataires d’un questionnaire dans lequel ils doivent justifier leur absence avec des arguments valables. La situation du secteur des sports dans la wilaya d’Alger est l’affaire de tout un chacun. Il est temps de mettre fin à d’anciennes pratiques qui n’arrangent nullement le devenir de ce secteur», a alerté le DJS, ajoutant que la réunion devra permettre d’avoir une idée précise sur les infrastructures sportives existants, leur état, leur gestion, sur l’encadrement et tous les sujets relevant du secteur des sports dans la capitale.
Les participants auront aussi à étudier la situation du mouvement associatif, des ressources humaines existantes, des conventions et des charges annexes, afin de faire un état des lieux. Pour ce faire, les participants ont été répartis sur les ateliers programmés, à savoir : Missions et rôles des attachés communaux et des conseillers pédagogiques en sport, La gestion des infrastructures, La relation entre les mouvements associatifs et les infrastructures relevant de la DJS, La communication et l’information, Les ressources humaines et L’investissement. En plénière, les intervenants ont posé plusieurs problèmes, notamment ceux ayant une relation directe avec le manque de communication entre les différents compartiments et directions de la DJS, le problème juridique existant dans la gestion des infrastructures sportives et le plan de carrière des cadres des sports de la DJS. «Un grand chantier nous attend et on doit être à l’avant-garde. Chaque acteur et cadre doit être responsable dans ses tâches et mener à bien son travail.
J’attends de vous une expertise, chacun dans son domaine, des recommandations et des propositions qui emmèneront vers l’assainissement de la situation actuelle du secteur de la DJS, car, dorénavant, nous allons tout contrôler pour préserver les biens de l’État et remettre la DJS de la wilaya d’Alger à sa vraie place», a expliqué Tarek Krach. Des réunions similaires avec des directions bien précises sont prévues dans les jours à venir.