Scandales à répétition

Les événements se passent à Bordj Bou Arréridj, ville paisible s’il en est, secouée depuis quelques jours par un scandale à effet «boule de neige», puisque le corrompu dénonçant le corrupteur, le procureur de la République s’est retrouvé avec une quarantaine de mis en cause.

Le motif est une scabreuse affaire d’octroi de permis de place pour indus chauffeurs de taxi. Deux directeurs des transports de wilaya sont déjà sous contrôle judiciaire, les uns s’agglutinant aux autres pour faire aboutir le bout du fil au simple bénéficiaire du taxi, qui a donné de l’argent avant de s’aviser et dénoncer les responsables locaux.

Le plus grave dans ces affaires de scandales à répétition est qu’ils sont en train de banaliser des procédés malsains, au point de ne plus constituer un jour, qu’un fait divers qui sera vite oublié…
F. O.