armee

Préserver l’Algérie face aux menaces terroristes : Défi premier en 2017

Préserver la sécurité et la stabilité de l’Algérie face aux menaces terroristes, est le défi premier et majeur en 2017, a affirmé lundi le ministre de l’Intérieur et des Collectivités Locales, Noureddine Bedoui. Interrogé par des journalistes en marge de l’inauguration du siège de la daïra de Héliopolis dans le cadre de sa visite dans la wilaya de Guelma, le ministre a indiqué que « les menaces terroristes existent au regard de la situation qui prévaut dans certains pays voisins ».

En effet, Bedoui a souligné que « Tous les pays font face à la menace terroriste ». Il a précisé à cet égard qu’il était nécessaire de dire la vérité, conformément aux orientations du président de la République Abdelaziz Bouteflika. « Durant 2016, des quantités considérables d’armes et de munitions de guerre ont été saisies et plusieurs dizaines de terroristes ont été éliminés grâce aux efforts et à la vigilance des services de sécurité à leur tête l’Armée nationale populaire (ANP) » a t-il relevé. Il a assuré dans ce contexte, que la menace sur la sécurité et terroriste existe mais la détermination du gouvernement et des institutions constitutionnelles et sécuritaires est plus forte que cette menace. Ajoutant que ces menaces, s’accompagnent de la volonté de semer la désunion parmi les Algériens d’où le défi «plus grand» de la prise de conscience par le citoyen algérien qui a fait preuve durant les années passées d’un sens élevé d’engagement et de responsabilité, a-t-il dit. «L’Algérie qui s’apprête à organiser des élections législatives et locales durant cette année a besoin de sécurité et de stabilité pour mettre en place les conditions nécessaires à la réussite de ces rendez-vous», a-t-il poursuivi. Le ministre a invité les partis politiques à bien choisir leurs candidats qui auront, à leur tour, à convaincre les citoyens de participer massivement au vote, assurant que l’administration «n’a rien à voir avec le taux de participation aux élections comme voudraient le faire croire certaines parties». Soulignons par ailleurs, que le ministre avait entamé sa visite, de deux jours, dans cette wilaya par l’inauguration du siège de la daïra de Héliopolis et le centre médico social des fonctionnaires et travailleurs des collectivités locales réalisé en 2016 sur budget de la wilaya.
Le ministre a fait savoir par ailleurs, lors de l’inspection du siège de l’état civil de la commune de Héliopolis, que la commune d’Alger Centre sera une commune pilote numérique par excellence avant la fin du mois de janvier 2017. Il a indiqué, que le nouveau système de délivrance des documents biométriques sera mis en œuvre dans la commune d’Alger Centre avant sa généralisation progressive aux autres communes de la wilaya d’Alger, puis d’ici fin 2017, aux deux wilayas d’Oran et Constantine. Ce système numérique, selon Bedoui, permettra au citoyen de formuler à partir de son domicile la demande de sa carte d’identité ou son passeport qui lui seront délivrés par la commune sans qu’il ait besoin de fournir un quelconque dossier mais seulement en se référant à son numéro d’identification nationale (NIN) dans la base de données du ministère de l’Intérieur. Le ministre devra poursuivre sa visite par l’inspection et l’inauguration de plusieurs projets à caractère touristique, social et de jeunes dans les communes de Guelma, Bendjerah, Hammam Debagh et Houari Boumediene.
Djedjiga Hamitouche