Opération «coup de poing» : 26 personnes arrêtées dans la nuit de mardi à l’ouest d’Alger

Vingt-six personnes ont été arrêtées dans la nuit de mardi à mercredi, lors d’une opération «coup de poing» dans la région ouest d’Alger, à la veille des célébrations du nouvel an et du Maoulid Ennabaoui, indique un bilan de la sûreté de wilaya d’Alger (SWA). Sur les 1 082 personnes contrôlées lors de cette opération menée par la police judiciaire, 23 ont été arrêtées pour leur implication dans diverses affaires, alors que trois autres étaient recherchées par la justice, a appris l’APS auprès de la cellule de communication de la SWA. Ce bilan s’ajoute à celui enregistré, dans la nuit de lundi à mardi, lors de la même opération menée dans la région est de la Capitale, qui a permis l’arrestation de 17 personnes impliquées dans diverses affaires et neuf autres personnes recherchées par la justice, soit 26 personnes arrêtées sur les 850 personnes contrôlées. La division ouest de la police judiciaire, dont le siège se trouve à El-Biar, a déployé ses effectifs dans toutes les communes de la région ouest d’Alger, notamment Bouzaréah, Chéraga, Staouéli, Aïn-Bénian, Zéralda, Douéra et Birtouta. Dans la commune de Aïn-Bénian, plusieurs patrouilles ont été formées pour passer au peigne fin certains quartiers «chauds», comme celui d’El-Djamila (Ex-La Madrague), où les policiers ont verbalisé les automobilistes profitant de quelques moments d’évasion sur l’esplanade du port, malgré une nuit des plus glaciales, a-t-on constaté. Résultat : une personne interpelée pour port d’armes blanches, deux couteaux. À l’entrée du port d’El-Djamila, un autre groupe de policiers avaient improvisé un barrage où ils contrôlaient les véhicules et l’identité de leurs occupants, grâce à ordinateur portable relié aux fichiers de la police des individus recherchés et des véhicules déclarés volés. Un couteau a été retrouvé sur la chaussée à quelques pas du barrage, juste après le début du contrôle. «À la vue des policiers, un des automobilistes a dû s’en débarrasser», a estimé le policier, qui a découvert l’arme. Plusieurs automobilistes, notamment les jeunes, paniquaient à la vue des policiers même si le contrôle d’identité et la vérification du véhicule ne donnaient rien, a-t-on constaté.

Les jeunes nerveux aux barrages de police
Les policiers ne trouvaient pas d’explications à cette attitude, qui rend ces personnes suspectes à leurs yeux, au point où ils sont obligés de les soumettre à un contrôle approfondi. Un de ces jeunes, qui a subi un contrôle rigoureux, mais sans résultats, est allé jusqu’à prétendre que la veste qu’il portait n’était pas à lui! Sur le climat sécuritaire à Aïn-Bénian, les policiers estiment que la situation s’est nettement améliorée, mais la vente illicite des boissons alcoolisées, notamment durant les fêtes de fin d’année, et le trafic de cannabis, continuent de poser des problèmes de sécurité publique au niveau d’El-Djemila. Entamées dans la nuit de lundi, à la veille des célébrations du nouvel an 2015 et du Maoulid Ennabaoui, les opérations «coup de poing» de la police judiaire de la sûreté de wilaya d’Alger seront généralisées à tout le territoire de la Capitale, placé sous juridiction de la police. Le nouvel an et le Maoulid Ennabaoui seront célébrés jeudi et samedi. À cette occasion, la SWA va mobilisé plus de 7 000 agents pour assurer la sécurité et la quiétude des citoyens, à travers un dispositif qui sera déployé au niveau des surfaces commerciales, les places publiques et les gares (train, tramway et métro), rapelle-t-on.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>