Algérie-Onu

ONU /ALGÉRIE : Un partenariat solide

L’Algérie et le système des Nations unies (ONU)  célèbrent, aujourd’hui, comme chaque année, la journée des  Nations unies, à travers un  programme, riche en  activités qui mettront  en avant les 56 ans de coopération  de qualité, ayant marqué les relations entre  deux parties, notamment, à promouvoir les valeurs portées par les textes et les principes de la Charte de   l’institution onusienne.

Célébrée chaque année par tous les États membres de l’ONU, conformément à la résolution 2782 (XXVI), de l’Assemblée générale de l’ONU, adoptée en 1971, la journée marque la date jour anniversaire de l’entrée en vigueur de la Charte des Nations unies en 1945.  À cette occasion, les gouvernements et les peuples  réaffirment leur engagement et  leur adhésion aux   buts et principes   portés dans les textes de la Charte de l’institution onusienne.    Il sera question, lors de cette célébration, d’un programme englobant plusieurs activités. En plus de la traditionnelle cérémonie officielle conjointe,   au programme, figure  une série de conférences, à travers le pays en collaboration avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, à travers plusieurs wilayas du pays.  Ces rencontres-conférences s’articuleront essentiellement, selon le communiqué du bureau de l’ONU en Algérie, parvenu,  hier, à notre rédaction, à  «expliquer aux étudiants le fonctionnement des Nations unies, les objectifs du Développement durable et la coopération entre le gouvernement algérien et le système des Nations unies ».Une activité est prévue egalement, du 28 au 30 octobre prochains, au Palais de la culture Moufdi Zakaria, sous forme d’une exposition de produits réalisés dans le cadre de projets développés en partenariat avec les agences onusiennes. Pour rappel, en 2016 un nouveau cadre de coopération stratégique entre Alger et l’ONU, à l’horizon 2020 est entré en vigueur, lequel  s’articule autour de quatre axes stratégiques de coopération «en alignement avec les priorités nationales» se rapportant, précise la même source, à la diversification économique, au développement social, à la bonne gouvernance et à la préservation de l’environnement.  À ces axes, s’ajoutent deux  thématiques transversales, se rapportant à  la jeunesse et la dynamisation de la coopération Sud-Sud. Il est  à rappeler, que l’entrée en vigueur de ce Cadre a coïncidé avec l’adoption et le lancement, par les États membres de l’ONU, du Programme 2030 pour le développement durable, dont les objectifs universels, intégrés, et inclusifs, sont au nombre de 17. Ces derniers  portent  les aspirations des hommes et femmes du monde entier, qui veulent,  indique la même source «vivre en paix, en sécurité et dans la dignité» partout  dans le monde, et sur une planète «propre sans que personne ne soit laissée pour compte.» lit-on.   L’Algérie a réussi, rappelle  le bureau de l’Onu, à Alger  «à atteindre avant terme (2015) la quasi-totalité des OMD » grâce , est-il souligné « aux politiques nationales efficientes mises en œuvre par le gouvernement algérien en matière de protection sociale.
Karima B.