Nassima Saïfi

Mondiaux Para-athlétisme : La sélection algérienne de retour au pays, auréolée de 16 médailles

La sélection algérienne handisport est rentrée samedi des Emirats arabes unis, où elle glané 16 médailles, dont deux en or, à l’occasion des Championnats du monde para-athlétisme, disputés du 7 au 15 novembre 2019 à Dubaï. Outre les deux breloques en métal précieux, Les Algériens ont glané huit médailles d’argent et six en bronze, eux qui avaient pris part à cette compétition avec 22 athlètes (14 garçons et 8 filles), avec l’objectif de récolter un total de 18 médailles (2 or, 4 argent et 12 bronze). Dès son atterrissage à l’aéroport international Houari Boumediene d’Alger, la délégation s’est directement rendue dans le salon d’honneur, où elle a été accueillie par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Raouf Salim Bernaoui, qui s’est dit «très fier de ce qu’ont accompli» nos représentants à Dubai, assurant que c’est «l’une des plus belles victoires» qu’il «savoure en tant que ministre» des Sports. Le MJS a eu une attention particulière pour Nassima Saïfi, qui a battu le record du monde au lancer de disque, avec un jet à 35,76 mètres, dans la catégorie des F56/57, en souhaitant à cette athlète de «conserver son nouveau record mondial pendant plusieurs années», elle qui réalise de très bons résultats dans cette spécialité depuis 2011. Bernaoui a profité de l’occasion pour promettre «toute l’aide nécessaire» aux athlètes de l’handisport, pour progresser, et pourquoi pas décrocher le maximum de médailles lors des prochaines olympiades paralympiques, prévues en 2020 à Tokyo (Japon). De son côté, le président de la Fédération algérienne handisport Mohamed Hachefa a considéré que les médailles obtenues lors de ces Mondiaux 2019 à Dubaï «constituent une fierté pour toute l’Algérie», surtout qu’il s’agissait de premières historiques pour certains athlètes, qui jamais auparavant n’avaient pris part une compétition d’égale envergure. «L’autre difficulté pour nous a été de rivaliser avec des nations ayant engagé un plus grand nombre d’athlètes» a-t-il poursuivi, en soulignant également «le niveau élevé» de la compétition. Avec son total de 16 médailles, la sélection algérienne a terminé la 15e place au classement général, sur un total de 122 pays participants, ce qui représente «une très grande fierté» selon Hachefa. Interrogé à propos du nombre d’athlètes algériens qualifiés aux Olympiades paralympiques de Tokyo, le même responsable a indiqué que «pour l’heure, ils sont douze», mais il a insisté sur le fait qu’il a «possibilité d’en qualifier plus», car le délai court jusqu’au mois d’avril 2020.

Les athlètes et les entraîneurs insistent sur la préparation en vue des Jeux paralympiques 2020
L’entraîneur national, Mohamed Brahmi, a mis l’accent de son côté sur l’importance de la préparation des athlètes en prévision des Jeux paralympiques 2020, prévus à Tokyo au Japon. «Malgré la progression constante du niveau du sport paralympique, nos athlètes sont parvenus à réaliser d’excellent résultats. Maintenant notre objectif est de tracer un programme de préparation en prévision des Jeux de Tokyo pour réaliser de meilleurs résultats», a-t-il assuré. «Notre programme s’étalera jusqu’aux Jeux paralympiques 2020 avec des stages dans les centres fédéraux d’Alger, Sétif et Chlef, auxquels s’ajouteront des stages à l’étranger entre autres en Ethiopie, au Kenya et en Turquie, avec l’objectif de faire mieux que lors des Jeux de Rio en 2016. De son côté, la multiple Championne du monde, Nassima Saifi, qui a battu le record du monde du lancer de disque (F56/57), s’est dite «satisfaite» de sa participation aux Mondiaux-2019 avec deux médailles décrochées. L’or au concours du lancer de disque (F56/57) et l’argent au lancer de poids (F56/57). «Les concours étaient très difficiles, surtout celui du disque où j’ai réussi à battre le record du monde et décrocher le titre mondial. C’est toujours une grande fierté de faire retentir l’hymne national lors des rendez-vous internationaux», a-t-elle déclaré. «Maintenant cap sur les Jeux paralympiques 2020 de Tokyo. J’espère que nous allons bénéficier d’un bon programme de préparation afin de décrocher le maximum de médailles au Japon», a-t-elle ajouté. Pour sa part, Lahouari Bahlaz, sacré au club F32 et médaillé d’argent au lancer de poids (F32), s’est dit «très heureux» d’avoir réussi à conserver son titre mondial face aux meilleurs para-athlètes du monde. «Maintenant, l’objectif c’est les Jeux paralympiques de Tokyo, ou la concurrence sera plus rude. Mais je reste confiant sur nos capacités à aller défier les meilleurs», a-t-il déclaré. Plus de 1.400 athlètes issus de 120 pays, dont 22 Algériens, ont pris part au rendez-vous de Dubaï, qualificatif aux Jeux paralympiques de Tokyo-2020.