BEM

Les résultats du BEM connus : Un taux de réussite de 56,88%

Comme prévu, les candidats ayant passé les épreuves du brevet de l’enseignement moyen (BEM), le 28 mai dernier, ont pu connaître leurs résultats hier à travers le site internet de l’Office national des examens et concours (bem.onec.dz). Le taux de réussite à cet examen au niveau national à atteint 56,88% ; soit une légère hausse par rapport à 2017 qui a enregistré un taux de 56,33%.

Invitée dimanche soir à l’émission (Hiwar Essaa) de l’ENTV, la ministre de l’Éducation nationale, Nouria Benghabrit a qualifié le taux de réussite aux épreuves de BEM d’acceptable. La première responsable du secteur a indiqué que le taux de réussite chez les filles a atteint 59,20% contre 40.79% chez les garçons, saluant dans ce sens leur assiduité. À rappeler que le nombre des candidats aux épreuves du BEM pour cette session de 2018 a atteint 595 865, soit une hausse de 5,9 % par rapport à l’année dernière qui a enregistré le nombre de 566 221 candidats, selon les chiffres présentés par le ministère de l’Éducation nationale. Il convient de noter que les élèves qui obtiennent une moyenne égale ou supérieure à 10/20 accèderont automatiquement en classe de première année secondaire sur la base de la moyenne décrochée à l’examen national et celle de l’évaluation continue de l’année. S’exprimant, par ailleurs, sur la question de la réforme de l’examen du Baccalauréat, Nouria Benghabrit a affirmé que le débat autour de ce dossier soumis deux fois au gouvernement depuis 2016 se poursuit toujours, ajoutant que les rencontres prévues avec le partenaire social pour la présentation de propositions concernaient l’aspect organisationnel du baccalauréat. La ministre a fait savoir que la réduction du nombre de jours des épreuves du Baccalauréat nécessite de prendre en compte l’évaluation continue de l’élève à partir de la deuxième année secondaire en accordant la priorité aux épreuves écrites de l’examen pour éviter de gonfler les notes de l’élève lors de l’évaluation continue. Le ministère de l’Éducation nationale avait présenté des propositions relatives à la réforme de l’examen du baccalauréat à l’issue d’un atelier national portant sur ce thème et des réunions entre les représentants du ministère et les partenaires sociaux en collaboration avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Il s’agit, entre autres, de la réduction du nombre de jours de l’examen de 5 à 3 avec deux matières par jour, de la méthode de correction, de notation et d’évaluation, du coefficient et du principe de graduation dans la réforme. Devant être entamées, demain, les épreuves de baccalauréat session 2018 se dérouleront pendant 5 jours et concerneront pas moins de 700 000 candidats. À cette occasion, 260 000 encadreurs seront mobilisés au niveau des centres d’examen, de regroupement, de codage et de corrections des sujets. Les résultats quant à eux seront annoncés vers la mi-juillet prochain.
Ania Nait Chalal