feup4

LES FEUX DE FORÊTS SÉVISSENT DANS 14 WILAYAS : Deux morts à Sétif et 45 blessés à Souk Ahras

Si les feux de forêts ne sont pas une exception algérienne en ces temps de fortes chaleurs qui attisent, comme facteur, ce phénomène, le nombre des wilayas touchées (14) jusqu’en fin d’après-midi de la journée d’hier, fait craindre un remake du cataclysme de l’été 2021.

Lequel était à l’origine des pertes humaines déplorées en dizaines et la dévastation de centaines de milliers d’hectares en couvert végétal. À présent, les feux gagnent en intensité à l’Est du pays, dont El Tarf, s’avère la plus touchée alors que Souk Ahras dénombre beaucoup de blessés.
En effet, nous apprend hier la Protection civile dans un communiqué-bilan arrêté à 16H00, un nombre de 39 incendies a été enregistré dans un total de 14 wilayas relevant de l’Est du pays, ainsi touchées par des feux de forêts. La wilaya d’El Tarf, à elle seule, recense 16 incendies, alors que Souk Ahras a enregistré au moins 45 blessés, dont quatre ont subi des brûlures légères alors que les autres ont été asphyxiées par les fumées. Selon le même bilan, d’autres incendies ont été enregistrés à Sétif (03), Guelma (03), Skikda (02), Tipasa (02), Tizi Ouzou (01), Batna (01), Mila (01), Annaba (01), Constantine (01), Bordj Bou Arreridj (01) et Jijel (01). Selon la même source, à l’heure de la publication du communiqué, les unités de la Protection civile continuent à lutter contre les incendies, alors l’unité aérienne de ce corps constitué est intervenue à Skikda, El Tarf et Souk Ahras.
Fort malheureusement, cette vague de feux de forêts apparue depuis samedi dernier à travers les wilayas du centre et de l’est du pays a causé les premières pertes humaines comme c’était le cas, hier, à Sétif. Selon un communiqué des services de la Protection civile de cette wilaya, le plus important incendie a été enregistré dans la commune de « Ain Sabt », au niveau du lieu-dit « Nodra » où les feux se sont propagés en raison de vents violents et de la chaleur élevée. Les sinistres ont même atteint des zones habitables et dévasté des vergers. Ce qui a causé la mort de deux personnes gravement brûlées, une femme et sa fille âgées de 58 ans et 31 ans, alors que deux autres personnes sont blessées par des brûlures.
Sur place, « tous les efforts sont déployés pour éteindre cet incendie en collaboration avec les services forestiers, les communes, la Gendarmerie nationale, l’Armée nationale populaire et les citoyens », précise la même source. C’est le cas en effet de le dire, puisque depuis quelques jours, l’ANP a déployé ses forces aériennes où des hélicoptères sont engagés, par exemple au niveau du Mont Chenoua à Tipaza, contre les feux.
Il convient de rappeler qu’aussitôt les prémices des premiers départs de feu ont été ressenties, soit mi-juillet dernier, les autorités publiques ont déclaré l’état d’alerte maximum dans tout le territoire national. Autrement, le dispositif de lutte contre les incendies a été activé et les corps à l’œuvre comme la Protection civile, les services forestiers, ainsi que les différents corps de sécurité, ont été mobilisés, pour une nouvelle stratégie de lutte davantage préventive, alors que les citoyens sont impliqués dans la chaine.
Farid Guellil