FER

UNE PARTIE SERA EXPORTÉE VERS LA CHINE ET LA RUSSIE ET L’AUTRE DESTINÉE À LA TRANSFORMATION LOCALE : Gara Djebilet génère déjà 1000 tonnes de minerai de fer

La wilaya de Tindouf est appelée à connaître à brève échéance un essor extraordinaire sur tous les plans, stimulé par l’exploitation de la mine de fer Gara Djebilet. Les services de la wilaya de Tindouf viennent d’annoncer le début des opérations d’extraction du minerai de fer. On apprend par un communiqué publié mardi sur la page Facebook de la wilaya, relayé par les médias, qu’une troisième procédure de tir de mine, à l’aide d’explosifs, a été réalisée avec succès, durant la matinée d’hier, et a permis l’extraction d’importantes quantités de minerai de fer.

S’exprimant hier à l’APS à propos du début des opérations d’extraction, le DG adjoint de l’Entreprise nationale de fer et de l’acier (FERAAL), Redha Belhadj, a confirmé la réalisation de deux tirs à explosifs qui ont permis d’accéder à un front de taille.
Selon lui, une troisième détonation a été opérée avec succès et laquelle s’est soldée par l’extraction d’une quantité de 1000 tonnes de minerai de fer. Cette quantité sera envoyée par voie terrestre vers la wilaya d’Oran pour en exporter une moitié à l’étranger vers les partenaires économiques en Chine et en Russie, et l’autre partie sera transformée en Algérie, sinon destinée aux besoins des aciéries locales.
Dans le court terme, le responsable de FERAAL a donné des perspectives prometteuseS pour la production du fer, à considérer notamment
Les volumes d’extraction prévus le mois de septembre prochain devant atteindre 20.000 à 25.000 tonnes avant d’arriver à environ 100.000 tonnes/mois d’ici fin 2022.
Le lancement de la première phase du projet avait été approuvé en Conseil des ministres le 8 mai dernier. Au cours du même Conseil des ministres, le président Abdelmadjid Tebboune avait insisté sur l’importance stratégique de la mine de fer de Gara Djebilet dont le projet a été inscrit dans une approche intégrée assurant la complémentarité avec les différents projets industriels et les infrastructures y afférents, dans le cadre d’un agenda défini.
La dimension stratégique concerne les opérations de production, d’exportation et de réduction de la dépendance à l’importation des matières premières. L’accent a été mis sur la modernisation du réseau de transport routier conformément à des normes spécifiques pour accompagner le projet et sur l’accélération du lancement de la réalisation de la ligne ferroviaire reliant les wilayas de Tindouf et Bechar.

40 à 50 millions tonnes/an prévues à partir de 2026
Moins de trois mois après, à la fin juillet, à Tindouf où il se trouvait en visite de travail et d’inspection, le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a annoncé le lancement prochain, « au cours du premier trimestre 2023″, de la réalisation d’une voie ferrée, longue de 1.000 km, pour le transport du minerai de fer de Gara Djebilet (Tindouf) vers Bechar.
En attendant, le minerai de fer sera acheminé par voie terrestre à Béchar où il sera transformé et valorisé par des opérateurs nationaux désirant investir dans ce domaine. Le ministre venait de lancer l’exploitation de la mine de fer dans sa première phase (2022-2025) pour une production de 2 à 3 millions de tonnes/an. La seconde phase de l’exploitation commencera une fois la voie ferrée réalisée, ce qui permettra d’optimiser l’exploitation de la mine en produisant de 40 à 50 millions tonnes/an (prévu à partir de 2026), selon les indications données par Mohamed Arkab. Il est attendu de l’exploitation de la mine de fer- dont les réserves sont estimées à plus de 3 milliards de tonnes, faciles à extraire- non seulement la création de postes d’emploi mais aussi, localement, le développement des PME et la promotion de l’habitat et des structures sociales.
Durant son séjour dans la wilaya de Tindouf, le ministre avait procédé également à l’inauguration et le lancement de plusieurs projets d’électricité et de gaz notamment le transformateur principal 10/30 Kv sis dans le quartier « Selaka », et la mise en service du projet de raccordement au gaz de ville de la cité rurale 328 logements à « Karama ».
Mohamed Arkab a pris connaissance de l’état d’avancement du projet d’extension du réseau électrique de 30 à 60 Kv qui permettra de répondre à des utilisations industrielles de l’électricité et d’accompagner le lancement de l’activité d’industrie de transformation dans cette wilaya. Le ministre a évoqué l’exploitation artisanale de l’or qui sera lancée incessamment.
La wilaya de Tindouf est promise à un avenir industriel certain et à un rayonnement régional porté par un réseau de transport qui ne sera pas orienté seulement vers le nord, la route vers Zouerate en Mauritanie ouvre de bonnes perspectives vers le Sud.
Pour rappel, l’accord pour la réalisation de ce projet routier transfrontalier a été signé lors de la visite d’Etat du président mauritanien, Mohamed Ould Cheikh El-Ghazaouani, en Algérie, à l’invitation du président Tebboune fin décembre 2021.
M’hamed Rebah