Iftar

L’APC d’Alger-centre fidèle à ses coutumes : Plus de 2 000 personnes ont pris part à un Iftar collectif

Vendredi soir, et comme chaque fin de semaine, un Iftar collectif et gigantesque a été organisé, sur la rue Didouche Mourad d’Alger-centre, sous l’égide du maire d’Alger-centre, Abdelhakim Bettache. L’événement qui est devenu une tradition incontournable, a vu affluer un grand nombre de citoyens, venus de quasiment tous les coins de la capitale, ou des centaines de tables ont été dressées tout au long de la rue. L’ambiance était amicale et conviviale. Deux heures avant l’heure de rompre le jeune, de nombreuses personnes ont afflué à la place Maurice Audin, où les tables étaient déjà occupées. D’ailleurs, les organisateurs de cet évènement ont recensé plus de 2 000 personnes, qui ont pris part à cet Iftar collectif. Selon le président de l’APC, Abdelhakim Bettache, « cette action se veut un geste de solidarité et qui reflète les valeurs de la société algérienne», tout en précisant que : « ce n’est pas évident de réunir 2 000 personnes autour d’un iftar collectif », dira le P/APC d’Alger centre. À cette occasion, Bettache a salué, la conjugaison des efforts des entrepreneurs, des citoyens et des autorités locales reflétant l’image de solidarité entre les autorités et le peuple. « J’ai reçu des parents vivant à l’étranger et ils ont aimé l’initiative. C’est aussi une ambiance que les enfants ne connaissent pas », confie un homme attablé, avant d’ajouter que « des iftars collectifs pour la communauté algérienne vivant en France sont organisé mais pas de cette ampleur. Nous sommes ravis.» Par ailleurs, des familles, venues d’Oran, de Béjaïa ou d’ailleurs se sont également jointes à la grande table, garnie de succulents plats traditionnels (chorba, bourek …) et l’indispensable Hamoud. Pour Leila, venue de Béjaïa, « les moments de l’iftar collectifs montrent la solidarité entre algériens et leur attachement aux valeurs d’entraide et de fraternité ». Plusieurs associations caritatives ont également participé à l’évènement. Leurs membres se sont occupés, entre de servir et de répondre à la demande des personnes attablées.
Juste après l’Iftar, la grande artère s’est transformée en aire de jeu. En effet, l’opération « Alger sans voitures» (de 20:30 à 3 heures du matin) sur les grandes artères du centre-ville, et chaque vendredi de ce Ramadhan, a été une grande réussite pour ses initiateurs, la wilaya d’Alger, en l’occurrence. Les familles se sont appropriées la rue. Toboggans et jeux gonflables, animations diverses, clowns et jeux de société grandeur nature, le tout proposé gratuitement aux visiteurs, sous les sons rythmés des musiques. Les cafétérias aux belles terrasses étaient prises d’assaut, où de nombreuses familles s’y installaient tandis que leurs enfants s’adonnaient aux divers jeux, installés en face, à même la route.
Mohamed Wali