Toumi

Khalida Toumi écrit au président Tebboune

En détention provisoire depuis le 4 novembre 2019 à la prison d’El Harrach, Khalida Toumi, l’ancienne ministre de la Culture sous la présidence de Bouteflika,
brise le silence … par le biais de ses avocats. Rebondissement dans l’affaire ? Rien n’est moins sûr puisqu’il s’agit pour le collectif de la défense d’urger la procédure de jugement de leur cliente, mise sous mandat de dépôt par le juge instructeur près la Cour suprême. Aux dernières nouvelles en effet, les avocats Mes Boudjemaa Ghechir, Miloud Brahimi, Fatiha Chellouch et Anouar Tassabasset, ont, le 29 août écoulé, saisi par écrit le président de la République sur le « cas Khalida Toumi ». Rendue publique ce lundi, cette requête porte un appel à l’intervention du chef de l’État, et laquelle intervention « ne  saurait en aucun cas être interprétée comme une interférence dans le fonctionnement de la justice », précisent le collectif des avocats, parce qu’elle, argumente-t-il, « ne touche ni le fond de l’instruction ni les accusations », mais « concerne uniquement le respect de la loi et la concrétisation de la crédibilité des actes de l’administration de la justice ».  Une intervention dans les affaires de justice qui ne dit pas son nom, tentons-nous de dire ! Bref, cette longue lettre retrace la genèse de l’affaire de leur cliente par laquelle ses avocats tentent de faire avancer le traitement du dossier judiciaire.

Le patron de la « Polizia di Stato » en Algérie
Le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Khelifa Ounissi, a reçu hier son homologue espagnol, Francisco Pardo Piqueras, qui effectue une visite en Algérie, indique un communiqué de la direction générale de la Sûreté nationale. « Dans le cadre de la coopération policière bilatérale Algéro-espagnole, une délégation de haut niveau conduite par Francisco Pardo Piqueras, le directeur général de la police espagnole, a effectué une visite en Algérie », indique la même source. Lors de cet entretien, le chef de la police espagnole a souligné « l’importance que revêt cette rencontre, organisée à l’effet de consolider et de renforcer la coopération bilatérale et d’étudier les problèmes d’intérêt commun », souligne-t-on. Piqueras s’est également félicité de l’ »excellence des relations Algérie-espagnole, en matière de coopération dans notamment, les domaines de la formation et du crime organisé transnational sous toutes ses formes ». À l’issue de la réunion, les deux responsables de police ont réitéré leur volonté de « consolider » la coopération policière bilatérale en termes d’ »échange d’expériences d’expertises, d’assistance technique mutuelle et de formation spécialisée dans les différentes domaines de police », conclut le communiqué.

Crash d’un avion militaire de type ‘’F5’’ en Tunisie
Un avion militaire de type « F5″ s’est écrasé hier dans la région de Remada, dans la province de Tataouine (sud-est) de la Tunisie, tuant le pilote, a annoncé le ministère tunisien de la Défense. Dans un bref communiqué, le ministère a confirmé le crash de l’appareil militaire, qui était en mission opérationnelle dans les profondeurs du désert dans la région de Remada. « Ce crash a entraîné la mort du pilote et un comité technique va enquêter pour déterminer les causes et les circonstances de l’accident, alors que la justice militaire veillera à ce qu’une enquête plus approfondie soit ouverte », précise le communiqué. « Les causes du crash restent, pour le moment, inconnues », a déclaré le porte-parole du ministère, Mohamed Zakri.

12 haraga sauvés sur les côtes de Mostaganem
Douze (12) candidats à l’émigration clandestine ont été sauvés mardi au large de la côte est de la wilaya de Mostaganem, a-t-on appris auprès des services de la sûreté de wilaya. Les services de police ont reçu, hier matin vers 11 heures, un appel téléphonique de secours via le numéro vert 1548 de la part d’une personne qui se trouvait au large en compagnie de 11 autres personnes à bord d’une embarcation pneumatique, au nord de de la commune de Khadra, a-t-on indiqué. Les services en question ont immédiatement alerté le groupe territorial des garde-côtes, dont les éléments ont réussi à sauver les 12 personnes issues de la wilaya de Chlef et dont l’état de santé est jugé bon. Les rescapés, qui ont été arrêtés, tentaient une traversée clandestine à partir de la plage « Kef Lasfar » dans la commune de Sidi Lakhdar, freinée en cela, après 05H00 de navigation du point de départ, par une panne dans le moteur de leur embarcation qui commençait à prendre l’eau à une distance de 3,30 miles marins (6 km) au nord de la commune de Khadra, a fait savoir la même source. Les 12 personnes ont été reconduites au port de Mostaganem pour les procédures d’usage dans de telles circonstances, en attendant leur présentation ultérieurement devant les instances judiciaires concernées, a-t-on indiqué.

Adam Ounas à 10 minutes de la fin du mercato
Ecarté des plans de l’entraineur de Naples Gennaro Gattuso, et non retenu pour le stage des Verts en prévision des matchs amicaux contre le Nigéria et le Mexique, Adam Ounas a failli sombrer dans le chômage. Mais, il l’a quand même échappé belle…à 10 petites minutes de la fin du mercato. En effet, le champion d’Afrique a été prêté avec option d’achat, ce lundi, à Cagliari, l’autre club qui officie en Serie A italienne, selon le journal l’Equipe. L’ancien Bordelais (23 ans), sous contrat jusqu’en 2022, avait déjà été prêté la saison passée, à Nice, où il avait joué 19 matches et marqué 4 buts. Il tentera de cumuler du temps de jeu, cette saison, dans un club à la lutte pour le maintien en Serie A.

La Cédéao lève ses sanctions contre le Mali
La Communauté des Etats ouest-africains (Cédéao) a annoncé hier la levée des sanctions imposées au Mali à la suite du changement anticonstitutionnel intervenu le 18 août dernier, appelant tous les partenaires bilatéraux et multilatéraux à « soutenir » le pays sahélien. « Prenant en compte des avancées notables vers la normalisation constitutionnelle et pour soutenir ce processus, les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Cédéao décident de la levée des sanctions sur le Mali. Ils appellent tous le partenaires bilatéraux et multilatéraux à « soutenir » le Mali », a dit le bloc régional. Cette décision intervient au lendemain de la nomination par le président de transition au Mali, Bah Ndaw, d’un gouvernement de 25 membres. Elle survient également après que l’ancien ministre malien des Affaires étrangères Moctar Ouane a été nommé dimanche Premier ministre par le président de transition, satisfaisant à la principale condition posée par les pays voisins du Mali pour lever leurs sanctions.

Les Eucalyptus dans le noir
L’alimentation en électricité sera interrompue, demain le 8 octobre, dans plusieurs localités de la commune des Eucalyptus (Est d’Alger) en raison de travaux d’entretien, a indiqué hier la Société de distribution d’électricité et de gaz d’Alger dans un communiqué. Cette coupure, programmée jeudi de 9h00 à 16h00, touchera les localités « Les Eucalyptus, une partie du Hai El-Djemhouria et Hai Ouled Zidane, précise la même source. Cette coupure prévue est due à des travaux d’entretien menés sur le réseau 30 kilovolts. La Direction de distribution de Sonelgaz d’El Harrach met à disposition de sa clientèle le numéro « 3303″ pour de plus amples informations.

Mis aux poings
« Le projet d’amendement de la Constitution  participe des exigences d’édification d’un Etat moderne et répond aux revendications du Hirak populaire béni et aux aspirations du peuple à l’exercice de la véritable démocratie ». Propos signé le président Tebboune.

L’œuvre triptyque du chef de l’État.

« L’Algérie est l’un des rares pays qui n’envoient ni armes, ni soldats en Libye (…). Bien au contraire, elle préfère envoyer ses ingénieurs et ses techniciens pour réparer les dégâts créés par les autres à Tripoli (…). C’est le visage de l’Algérie tel qu’il est apprécié par les Libyens ». Extraits de la dissertation du MAE Sabri Boukadoum, à la conférence de Berlin sur la Libye.

Quelques que soient les circonstances, les Libyens peuvent toujours compter sur leurs frères algériens.