Guitouni jeudi à Houston au Forum de l’énergie algéro-américain

Les travaux du Forum de l’énergie algéro-américain, auxquels prendra part, le ministre de l’Énergie, Mustapha Guitouni, débuteront jeudi prochain à Houston (Texas), a indiqué le ministère dans un communiqué. Organisé les 7 et 8 mars prochain, par le Conseil des affaires algéro-américain et la Chambre de commerce bilatérale américano-arabe, avec le soutien de l’ambassade d’Algérie à Washington, ce Forum vise à faire connaître les différentes opportunités qu’offre le marché algérien, ses atouts et son potentiel, notamment dans les domaines de l’énergie et des hydrocarbures, a précisé la même source.
Pour rappel, les investissements des compagnies pétrolières américaines, très présentes en Algérie, ont enregistré une baisse significative ces dernières années, reculant à 100 millions de dollars en 2015, après avoir atteint 600 millions de dollars en 2010, selon des chiffres déjà communiqués par le ministère de l’Énergie lors d’une édition précédente du Forum. Une cinquantaine de compagnies américaines activent sur le marché algérien des hydrocarbures, certaines dans le secteur des services et d’autres dans l’exploration et la production.

Oran : 8 ans de prison pour trafic de près de 1 000 comprimés d’ecstasy
Le tribunal criminel de première instance d’Oran a condamné, dimanche, trois prévenus à 8 ans de prison ferme pour trafic d’une quantité de près de 1 000 comprimés psychotropes de type «ecstasy». La représentante du ministère public a requis une peine de 20 ans de réclusion à l’encontre des trois prévenus jugés pour transport et détention de quelque 950 comprimés d’ecstasy. Selon l’acte d’accusation, les faits relatifs à cette affaire remontent au mois de septembre 2016, lorsque F.H et R.S, tous deux originaires de la wilaya d’Alger, ont été interpellés lors d’un barrage des Douanes à la sortie de la ville de Maghnia, wilaya de Tlemcen. La fouille méticuleuse du véhicule a permis aux douaniers de découvrir une cache dans le tableau de bord où étaient dissimulés 950 comprimés d’ecstasy. Pris en flagrant délit, les deux suspects ont fait des aveux désignant un troisième individu, un nommé Brahim, comme étant le fournisseur de la «marchandise» moyennant une somme de 620 DA le comprimé. Lors de l’enquête, les deux hommes ont donné la description du fournisseur et l’analyse des appels téléphoniques échangés avec ce dernier a permis aux enquêteurs de déterminer la position du téléphone de l’homme en question à haï Boudaoud (Maghnia). Les deux premiers suspects avaient identifié le fournisseur parmi une série de photos de trafiquants notoires de la zone en question, qui leur ont été soumises par les enquêteurs. Durant toute l’instruction, F. Hichem et R.S ont maintenu leurs déclarations. Cependant, lors de la confrontation avec le présumé fournisseur, ils ont indiqué qu’il ne s’agissait pas du suspect qui leur avait vendu les psychotropes revenant, en partie, sur leurs premières déclarations. Mais les trois hommes ont été inculpés pour transport de drogue et détention en vue de commercialisation en bande organisée. Dimanche, à la barre des accusés, F.H et R.S ont maintenu leurs aveux tout en continuant à soutenir ne pas reconnaître le troisième suspect, même s’ils l’avaient identifié une première fois. Quant au troisième suspect, celui-ci a déclaré ne pas connaître les deux accusés et qu’il n’avait rien à voir avec cette affaire. Les avocats des deux suspects ont plaidé les circonstances atténuantes, alors que celui du troisième a demandé l’acquittement pur et simple de son mandant.

Les États-Unis fusionnent leur consulat général et ambassade à El Qods occupée

Les États-Unis ont décidé lundi de fusionner leur consulat général à El Qods occupée avec leur ambassade pour former une unique mission diplomatique, a confirmé lundi le Département d’État dans un communiqué. Cette décision, annoncée le 18 octobre par le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, s’inscrit dans le contexte d’une dégradation continue des relations entre l’administration de Donald Trump et les Palestiniens, depuis la décision très controversée du président américain de déplacer l’ambassade des États-Unis à El Qods.
Elle avait été immédiatement condamnée comme «idéologique» par le numéro deux de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), Saëb Arekat. Le 4 mars 2019, le consulat général des États-Unis à El Qods fusionne avec, l’ambassade des Etats-Unis à El Qods pour former une unique mission diplomatique, a confirmé lundi le Département d’État dans un communiqué. «L’administration Trump est résolue à ne laisser aucun doute quant à son hostilité à l’égard du peuple palestinien et leurs droits inaliénables, et à son mépris abject pour le droit international et ses obligations», a dénoncé un haut responsable palestinien, Hanan Ashraoui, dans un communiqué. En septembre, le gouvernement américain avait déjà annoncé la fermeture de la mission diplomatique palestinienne à Washington, accusant les dirigeants palestiniens de refuser de parler avec l’administration Trump et d’engager des négociations de paix avec Israël sous l’égide des États-Unis.
Washington a également annoncé la fin de son aide financière bilatérale ainsi que ses contributions à l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa).

15 blessés dans un accident de la circulation à M’sila
Quinze (15) personnes ont été blessées dans une collision frontale survenue dimanche soir entre un bus de transport de voyageurs et une voiture roulant en sens inverse, au niveau de la commune de Dhalâa (M’sila), a-t-on appris de la direction locale de la Protection civile. Assurant la ligne M’sila-Mansoura (Bordj-Bou-Arreridj), le bus transportait les voyageurs qui ont été secourus sur place avant d’être transférés vers l’hopital de la commune de Hammam Dhalâa, a indiqué la même source. Les services territorialement compétents ont ouvert une enquête pour déterminer les cause de cet accident.

Six wilayas participent au Salon national de l’huile d’olive à Bouira

Une cinquantaine d’oléiculteurs issus de six wilayas dans le centre et dans l’est du pays prennent part dimanche, au 1er Salon national de l’huile d’olive qu’organise la Chambre de commerce de la wilaya de Bouira en collaboration avec la Maison de la culture Ali Zaâmoum, ont indiqué les organisateurs. «Les wilayas participantes sont Tizi-Ouzou, Boumerdès, Bordj Bou Arréridj, Sétif, Blida et Guelma. Les oléiculteurs auront à exposer lors de ce salon aux visiteurs, leurs produits dont la qualité de l’huile diffère d’une région à une autre, a expliqué à l’APS le directeur de la Chambre de commerce, Abdelmalek Samir. Inaugurée par le wali de Bouira, Limani Mustapha, cette foire a pour objectif de faire valoir l’huile d’olive algérienne et penser ensemble à créer un système de transformation local afin d’encourager la production de l’huile d’olive. «Cette première édition qui s’étalera sur trois jours est placé sous le slogan «l’huile d’olive, une culture, agriculture et économie», a souligné le même responsable. M. Abdelmalek a saisi cette occasion pour appeler les différents intervenants et opérateurs, dans le domaine oléicole à œuvrer de façon à travailler en respectant les normes mondiales, afin d’aller vers l’exportation d’une huile d’olive de vierge à extra vierge locales et ce, après la maîtrise de la qualité du produit, ainsi que son conditionnement afin de répondre aux attentes des clients étrangers, a-t-il dit. «Une journée d’étude et des conférences sur ce thème seront animées lundi, par des spécialistes économistes afin d’encourager les agriculteurs à booster cette filière en quête de développement», a ajouté M. Abdelmalek. «Le défi majeur est d’arriver à exporter notre produit vers l’étranger», a insisté le même responsable. À propos de cette foire, M. Limani a encouragé les différents exposants à travailler davantage pour développer cette filière et ce, en terme de qualité et de conditionnement, pour atteindre un meilleur niveau possible et aller à l’exportation du produit, tout en réitérant la volonté des autorités locales à accompagner toute action allant dans ce sens.