Festival de Cannes 2015 : le documentaire sur Amy Winehouse déplaît à sa famille

Jugé « trompeur, « mensonger » et « infondé », Amy ne sera pas soutenu par ses proches lors de sa présentation en séance de minuit au festival de Cannes. On découvrait au début du mois le premier teaser d’Amy, un documentaire d’Asif Kapadia consacré à la courte carrière de la chanteuse Amy Winehouse, décédée à seulement 27 ans. Remplie d’images d’archives, la vidéo annonçait un film au plus près de l’artiste, mais selon sa famille, le résultat serait très loin de la réalité. Il serait même « mensonger ». Voici le communiqué qu’ils ont envoyé à plusieurs journaux anglais pour faire comprendre qu’ils ne soutiendraient pas le doc lors de sa projection dans le cadre du festival de Cannes, hors compétition et en séance de minuit. Ils ne participeront pas non plus à sa promotion lors de sa sortie au cinéma en juin prochain : « La famille Winehouse ne reconnait pas ce film dédié à la regrettée et aimée Amy. Ce documentaire revenant sur sa vie sortira cet été et sera avant cela montré en avant-première lors du festival de Cannes. Elle considère que le film rate son objectif, à savoir célébrer la vie et le talent d’Amy Winehouse. Son contenu est trompeur et contient même des erreurs grossières. Il comprend des attaques directes envers sa famille et ses producteurs qui sont totalement infondées et disproportionnées. Fabriqué à partir d’images d’archives et d’interviews, le documentaire est rempli de témoignages de gens qui ne la côtoyaient plus lors des dernières années de sa vie, alors que des révélations de personnes beaucoup plus proches d’elles n’ont pas été retenues dans le montage final. Surtout, la famille Winehouse considère que le film ne rend pas service aux familles qui souffrent de l’addiction de l’un de leurs membres. Il montre une image faussée de ce qui est arrivé à Amy, en suggérant par exemple que ses proches n’ont pas tout essayé pour l’aider à s’en sortir. Il laisse entendre que sa famille et ses managers l’ont poussée à revenir sur scène, mais pas à se soigner. En réalité, le réalisateur savait à quel point tout le monde a tenté de l’aider, et ce durant toutes les étapes de son addiction, en étant présent et en l’entourant des meilleurs médecins possibles. Ceux qui ont vécu ce type d’addiction le savent, les proches ne peuvent rien faire tant que la personne accro n’a pas pris conscience de sa condition et qu’elle n’est pas décidée à s’en sortir.
Il n’y a pas de solution simple, chaque cas est différent. Sans compter qu’Amy était une adulte à qui personne ne pouvait donner des ordres.
À travers la Fondation Winehouse, sa famille a rencontré des tas de gens qui ont vécu le même calvaire qu’elle et a aidé des centaines de jeunes au nom d’Amy. Elle va continuer à le faire en espérant que cette action aidera la population à mieux comprendre ce type de maladie. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>