ANP

EL-DJEÏCH SUR CEUX QUI PARIENT SUR LA RUPTURE DU LIEN ARMÉE-NATION : « Ils ignorent totalement la réalité de l’Algérie »

Dans sa dernière livraison pour le mois d’avril, la revue de l’ANP El Djeïch a consacré son éditorial aux ennemis de l’Algérie qui visent à briser le lien ombilical qui attache l’institution miliaire au peuple et à la Nation. Mais, dans cette tentative, vouée à l’échec, les manipulateurs se trompent sur toute la ligne dans le sens où ils ignorent totalement la réalité de l’Algérie. « La relation de l’armée avec le peuple est éternelle et sacrée, et les sceptiques, les propagateurs de mensonges et les promoteurs de rumeurs ne sauraient ébranler, ne seraitce que d’une once, ce lien puissant, vivant et porteur d’espoir qui lie un peuple rebelle avec les descendants de l’Armée de libération nationale », écrit l’organe d’information de l’ANP. « Ce lien majestueux et ininterrompu tire son caractère sacré des particularités du peuple, des caractéristiques de son Histoire et de sa géographie, des sacrifices de son Armée de libération nationale, du miracle du glorieux et éternel Novembre ainsi que des images de solidarité après le triomphe de notre Révolution et l’accession à l’Indépendance de notre pays, à travers le processus d’édification et de construction auquel le djoundi a participé aux côtés de son concitoyen », ajoute la même source ciblant ceux qui s’emploient à « falsifier les faits et à nier les réalisations ». Face à ces tentatives vaines, « les hommes loyaux et les citoyens intègres gardent toujours dans leur esprit et dans leur cœur les positions des éléments de leur armée et leurs immenses sacrifices dans l’adversité et la tragédie, dans la lutte contre le terrorisme barbare et contre le crime organisé sous toutes ses formes», réplique l’ANP à ceux qui parient sur ce scénario du chaos. Des défis auxquels notre armée, explique ElDjeïche, « a dû faire face avec fermeté et rigueur, sans parler du pari de la protection du territoire national, la préservation de l’indépendance du pays, la consolidation des fondements de la souveraineté nationale, le renforcement de la cohésion nationale et la consolidation de son unité.»
F. B.