Démantèlement d’un réseau spécialisé dans le trafic de psychotropes à Khemis Miliana

Les services de sécurité de Khemis Miliana (Aïn Defla) ont démantelé la semaine dernière un réseau criminel spécialisé dans le trafic de psychotropes,
en saisissant plus de 2700 comprimés, a-t-on appris mercredi auprès de la cellule de communication de la sûreté de wilaya. Ayant eu vent d’ informations faisant état d’individus s’adonnant au trafic de psychotropes à khemis Miliana, les éléments de la cinquième sûreté urbaine de la ville ont mis en place un plan minutieusement étudié visant leur neutralisation, a-t-on précisé de même source. C’ est ainsi que lors des premières heures de la matinée de jeudi dernier, la bande en question (dont les membres sont âgés entre 23 et 40 ans) a été mise hors d’état de nuire au niveau d’une vieille habitation en ruine du quartier Boutane de khemis Miliana, avec en leur possession une importante quantité de psychotropes, une hâche, une épée de grand calibre et un arrache clou, a-t-on détaillé. La fouille minutieuse du domicile de l’un des éléments du réseau résidant dans la ville voisine de Bir Ould Khelifa (7 km au sud de khemis Miliana) a permis aux policiers de mettre la main sur une quantité supplémentaires de psychotropes, faisant passer la quantité totale saisie à 2742 comprimés, a-t-on ajouté.

Arrestation d’un faussaire à Bouzaréah (Alger)
Les services de Sûreté de la wilaya d’Alger ont arrêté un individu qui s’adonnait au trafic de faux billets en euro à Bouzaréah, procurés auprès d’un ressortissant étranger, a indiqué, vendredi, un communiqué de ce dispositif de sécurité. L’Affaire a été traitée par la police judiciaire relevant de la circonscription administrative de Bouzaréah, suite à une plainte déposée par un jeune homme contre un individu qui lui aurait proposé de l’aider à vendre de faux billets de banque de 50 euros, lui faisant savoir qu’il s’agit de billets contrefaits, ajoute le communiqué. Un plan bien ficelé élaboré par les services de sûreté a permis de prendre en filature le prévenu, mais son acolyte a réussi à prendre la fuite, indique la même source, précisant que les éléments de police ont récupéré 12 billets, soit un montant global de 600 euros. Le prévenu a reconnu avoir acheté un montant de 2000 euros en billets contrefaits auprès d’un ressortissant étranger, contre 30 millions de centimes.

La présence du poisson lapin signalé sur les côtes oranaises
La présence du poisson lapin, toxique et dangereux pour la santé humaine, a été signalée sur les côtes de Bousfer (Oran), a averti la direction de l’Environnement de la wilaya. La directrice locale de l’Environnement, Samira Dahou a indiqué à l’APS que la présence de ce poisson, dont la consommation peut être mortelle pour l’être humain, a été confirmée pour la première fois sur les côtes oranaises. «Des pêcheurs sont tombés sur ce poisson, qui en plus d’être toxique, est une espèce invasive qui dévore les algues des fonds marins» nécessaires à la survie de nombreuses espèces marines, a-t-elle expliqué, ajoutant que les pêcheurs ont remis un poisson lapin pêché de 2,8 kg à l’association écologique marine Barbarous. Le SG de cette dernière, Amine Chakouri, a indiqué pour sa part que la présence du poisson lapin sur la côte oranaise a été confirmée par des pêcheurs, qui ont remis un spécimen à l’association.

Saisie de 1 kg de kif traité et de 8 grammes de cocaïne à Aïn Témouchent
La brigade de lutte de trafic de drogue relevant de la police judiciaire d’Aïn Témouchent a saisi un kilogramme de kif traité et de 8 grammes de cocaïne et arrêté deux individus, a-t-on appris mercredi de la cellule de communication et des relations publiques de la sûreté de wilaya. Agissant sur informations faisant état d’un réseau activant dans la contrebande et le trafic de drogue, un suivi des mouvements de ses membres a été opéré aboutissant à leur arrestation dans la commune «Émir Abdelkader» en flagrant délit, en possession de la quantité précitée de drogue dans leur véhicule, a-t-on indiqué. L’opération s’est soldée par l’arrestation de deux mis en cause et une perquisition dans leurs domiciles dans le cadre de la poursuite de l’enquête, qui a permis de découvrir un montant de 300 000 DA, recette du trafic de drogue dans la maison de l’un d’eux et la saisie de téléphones portables utilisés dans leurs activités criminelles. Le procureur de la République près le tribunal de Beni Saf a ordonné le dépôt des deux accusés en détention provisoire.

Un mort et trois blessés dans un accident de la circulation à Aïn Defla
Une (1) personne est décédée et trois (3) autres ont été blessées jeudi dernier à Aïn Defla dans un accident de la route survenu sur le chemin de wilaya (CW) n° 11, a-t-on appris vendredi auprès de la direction locale de la Protection civile. L’accident s’est produit au lieu-dit «Chaânabi Si Mesbah» relevant de la commune de Djendel lorsque deux véhicules particuliers se sont heurtés frontalement, causant le décès d’une personne (38 ans) et des blessures plus ou moins graves à trois autres, âgées entre 24 et 47 ans, a précisé la même source. La personne décédée a été évacuée vers la morgue de l’hôpital de khemis Miliana tandis que les blessés ont été transférées à la polyclinique de Djendel, a-t-on fait savoir. Une enquête a été ouverte par les services de la Gendarmerie nationale pour élucider les circonstances exactes de cet accident.

Une personne percutée mortellement par un train à Chlef
Une personne (quadragénaire) est décédée jeudi à Chlef après avoir été percutée par un train de transport de voyageurs «Coradia» assurant la liaison Oran-Alger au niveau de Hay Essalam, au centre de la ville, a-t-on appris auprès de la cellule de communication de la Protection civile. Les éléments de la Protection civile sont intervenus jeudi aux environs de 18H00mn au niveau de Hay Essalam, au centre de la ville de Chlef, en vue d’évacuer la victime (42 ans) qui a rendu l’âme sur place, a précisé la même source. La dépouille de la victime a été transportée à la morgue de l’hôpital d’Ouled Mohamed. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de l’accident, a ajouté la même source.

Saisie d’œuvres d’art en cuivre et des pièces de monnaie ancienne à Souk Ahras
Les éléments de la 8ème sûreté urbaine de Souk Ahras ont saisi plusieurs vases en cuivre portant des inscriptions latines et des pièces de monnaie frappées à l’effigie de personnages historiques, a-t-on appris mercredi du responsable de la cellule de communication de la sûreté de la wilaya, le commissaire de police, Mohamed Karim Merdassi. «Les objets saisis ont fait l’objet d’une tentative de contrebande en direction d’un pays voisin à travers la bande frontalière», a précisé la même source qui a expliqué que cette opération a également donné lieu à l’arrestation d’un quinquagénaire. Agissant sur la base d’informations parvenues à la police, les éléments de la 8ème sûreté urbaine de Souk Ahras ont mis en place une souricière pour appréhender le principal suspect dans l’un des quartiers de la ville, a expliqué le même commissaire de police.

L’Algérie lauréate du Prix de l’excellence arabe de la performance culturelle
L’Algérie a décroché mercredi soir au Caire le prix de l’excellence arabe pour la performance culturelle, a indiqué jeudi un communiqué du ministère des Affaires étrangères (MAE). Cette distinction intervient en guise de «reconnaissance de ses efforts continus pour la réalisation du développement culturel et de son soutien constant à l’action culturelle arabe commune». La cérémonie de remise du prix s’est déroulée au siège de la Ligue arabe, à l’occasion de la tenue de la 5e Conférence arabe de la culture et de la création, organisée par le département «Culture et dialogue de civilisations», relevant de la Ligue des États arabes, en collaboration avec le Centre arabe de la culture et de l`information (Caci). La cérémonie a été rehaussée par la présence de personnalités diplomatiques de haut niveau et d’Hommes de culture , dont le président du Caci Abdellah Kherchami, de la secrétaire générale adjointe à la Ligue arabe, Haïfa Abou Ghazala et de l’ancien SG de la Ligue arabe, Amr Moussa. Créé au Caire en 2004, le Caci œuvre «à l’appui de l’action culturelle et civilisationelle arabe».