P24 SAWT AL ARAB

Décès de l’ancien journaliste égyptien Ahmed Said fondateur de « Sawt Al Arab » : L’homme qui a retransmis la déclaration du 1er novembre 1954

Un ami de l’Algérie s’en va…L’ancien journaliste égyptien, Ahmed Said, fondateur de la chaîne de radio Sawt Al Arab est décédé à l’âge de 93 ans au Caire, selon les comptes-rendus de la presse égyptienne d’hier, lesquels ont rappelé le parcours atypique d’un pionnier de la presse radiophonique, entamé en 1953.

Ahmed Saïd, qui faisait, à travers Sawt Al Arab, l’écho des mouvements de libération dont le combat mené à l’époque par le Front de libération nationale (FLN) pour l’indépendance de l’Algérie, a marqué de son empreinte l’histoire de la presse égyptienne et arabe, en œuvrant pour l’amélioration de l’exercice du métier et l’enrichissement des programmes destinés au public en Egypte et à travers le monde, notamment arabe.
Le défunt avait affirmé que la retransmission par sa propre voix de la déclaration du 1er novembre 1954 sur les ondes de cette radio et l’envoi de la première cargaison d’armes destinées aux combattants algériens, étaient les faits les plus marquants dans sa vie professionnelle.
Cet ancien journaliste avait également indiqué avoir gardé une copie de cette déclaration pendant trois jours avant sa retransmission dans la nuit du 1er novembre 1954. «C’était l’un des moments forts dans ma vie professionnelle».
Il a rappelé à cette occasion que la radio «Sawt el arab» avait interrompu ses programmes dans la nuit du 1er novembre 1954 pour diffuser durant 24 heures la déclaration de la révolution, des chants patriotiques algériens et les informations sur les opérations des moudjahidine.
R. C.