Solidarité

Covid-19 : Élan de solidarité dans la majorité des communes de Tizi-Ouzou

Les différentes communes de la wilaya de Tizi Ouzou connaissent ces derniers jours un vaste élan de solidarité, dont la collecte de fonds pour l’achat de générateurs d’oxygène lancée par la société civile et les élus, et l’observation d’un auto-confinement afin de surmonter la nouvelle vague de la pandémie de la Covid-19, est-il constaté.

L’élan de solidarité anime la quasi-totalité des communes de la wilaya depuis plus d’une semaine, où citoyens, élus, médecins, opérateurs économiques, entre autres, se mobilisent au sein des organisations de la société civile, autour des deux actions principales. L’achat de générateurs et de concentrateurs d’oxygène est la priorité de nombreux citoyens afin de faire face au manque de ce produit vital pour les patients infectés par le Coronavirus et sur lequel une forte demande a été enregistrée, ont souligné des initiateurs de collecte de fonds. C’est dans ce cadre que l’établissement public hospitalier (EPH) d’Azeffoune a été doté d’une centrale de production d’oxygène, acquise à crédit suite à une commande passée par l’association El Rifq Bi El Yatime (bonté envers l’orphelin). Disposant de cinq jours pour régler la facture, l’association a aussitôt lancé une quête qui a suscité une large adhésion à Azeffoune, où citoyens, commerçants et autres bienfaiteurs, ont mis la main à la poche pour collecter la somme de plus de 13 millions de DA, coût de l’équipement. Suite à l’annonce faite hier jeudi par une entreprise agroalimentaire, relative à sa disponibilité à «financer l’acquisition de 10 générateurs d’oxygène médical au profit d’établissement publics hospitaliers à travers le territoire national», l’Association El Rifq Bi El Yatime a sollicité vendredi sa contribution dans le règlement du crédit. Selon le président de l’association, Hakim Chater, l’entreprise agroalimentaire a réglé la totalité du crédit.
Il a exprimé à l’occasion, le «grand soulagement» qu’apporte ce geste aux malades. Chater a ajouté que l’argent collecté auprès de citoyens et bienfaiteurs servira à couvrir les frais des équipements annexes de la station. La station de production de l’oxygène médical a été installée et les premiers tests techniques ont été effectués, jeudi. Elle entrera en production dans les prochaines heures, selon M. Chater. D’autres actions similaires sont en cours à travers la wilaya, à l’instar de celles initiées par le comité locale du Croissant rouge algérien de Larbaa n’Ath Irathen qui a entamé une collecte de fond pour doter l’hôpital de cette ville d’un extracteur d’oxygène.
Avec la collecte, il envisage d’acquérir un générateur pour l’hôpital de Boghni, un autre au profit du CHU de Tizi-Ouzou, et d’autres localités. Mercredi dernier, un comité «Solidarité Oxygène» a été créé afin de fédérer toutes les initiatives de solidarité au profit du secteur de la santé, dans le cadre de la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus, rappelle-t-on. Lors de la réunion de la création du comité, une collecte pour doter cinq hôpitaux de la wilaya de Tizi-Ouzou, en l’occurrence ceux d’Azazga, Ain El Hammam, Boghni, Draa El Mizan et Larbaa n’Ath Irathen, de générateurs d’oxygène, a été lancée par la société civile, rappelle-t-on encore. Parallèlement à ses actions, un auto-confinement est observé dans plusieurs communes de la wilaya dans le cadre d’une décision prise conjointement par les élus locaux, les comités de villages, les commerçants et les transporteurs, afin de stopper la propagation du virus mortel. L’auto-confinement va au-delà des horaires du confinement partiel décidé le 25 juillet lors du Conseil des ministres (20h-6h le lendemain) pour 35 wilayas, dont Tizi Ouzou, pour une période de 10 jours. Les commerçants et les transporteurs ont décidé volontairement et d’un commun accord, de cesser leur activités durant ce confinement volontaire. Les horaires de l’auto-confinement varient d’une commune à une autre mais il est levé partout le lendemain à 6h du matin. Il est observé à partir de 13h à Souk El Tenine, à partir de 14h pour les communes de la daïra de Ouacifs et à Timizart, à 15h à Larbaa n’Ath Irathen, alors qu’à Ait Yahia, Abi Youcef, Akbil, Iferhounene, Illilten, Imsouhal et Ain El Hammam, il débute à 17h.