Covid-19 Au moins 2.549.910 morts dans le monde

Covid-19 : Au moins 2 549 910 morts dans le monde

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 2 549 910 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan annoncé mercredi pars des sources officielles.

Plus de 114 713 590 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie. La grande majorité des malades guérissent, mais une part encore mal évaluée conserve des symptômes pendant des semaines, voire des mois. Sur la journée de mardi, 10.558 nouveaux décès et 406 096 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les Etats-Unis avec 2.136 nouveaux morts, le Brésil (1.641) et le Mexique (1.035). Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 516.616 décès pour 28.719.660 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins. Après les Etats-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 257.361 morts et 10.646.926 cas, le Mexique avec 187.187 morts (2.097.194 cas), l’Inde avec 157.346 morts (11.139.516 cas), et le Royaume-Uni avec 123.296 morts (4.188.400 cas). Parmi les pays les plus durement touchés, la République tchèque est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 196 décès pour 100.000 habitants, suivi par la Belgique (191), la Slovénie (186), le Royaume-Uni (182) et le Monténégro (163). L’Europe totalisait mercredi 860.055 décès pour 37.874.127 cas, l’Amérique latine et les Caraïbes 683.590 décès (21.536.767 cas), les Etats-Unis et le Canada 538.655 décès (29.591.319 cas), l’Asie 257.503 décès (16.203.808 cas), le Moyen-Orient 104.777 décès (5.561.104 cas), l’Afrique 104.379 décès (3.914.002 cas), et l’Océanie 951 décès (32.465 cas). Depuis le début de la pandémie, le nombre de tests réalisés a fortement augmenté et les techniques de dépistage et de traçage se sont améliorées, entraînant une hausse des contaminations déclarées.

1 641 morts en 24 heures au brésil
Le Brésil a enregistré 1.641 morts au cours des dernières 24 heures, ont annoncé mardi les autorités sanitaires. Le pays de 212 millions d’habitants a enregistré un total de 257.361 morts, selon le ministère de la Santé. Le Brésil est ainsi le deuxième pays le plus endeuillé en chiffres absolus, derrière les Etats-Unis. Au cours des sept derniers jours, la moyenne des décès quotidiens s’est élevée à 1.262. Jusqu’à février, cette moyenne n’avait jamais dépassé la barre de 1.100 morts quotidiens. Au cours des dernières 24 heures, 59.925 contaminations supplémentaires ont également été enregistrées. Au total, le pays comptabilise 10,6 millions de cas déclarés, selon le ministère de la Santé. Mais les données officielles concernant le Covid-19 au Brésil sont considérées comme très sous-évaluées par la communauté scientifique. Selon les experts, le rebond actuel de l’épidémie est lié aux festivités de la fin de l’année 2020 et aux célébrations du Carnaval, même si de nombreux Etats avaient interdit les rassemblements. Depuis l’apparition d’un premier cas en février 2020, le président d’extrême droite Jair Bolsonaro n’a cessé de minimiser l’épidémie de Covid-19. Il a également mis en doute l’utilité des vaccins. Alors que plusieurs Etats et métropoles ont pris des mesures de restrictions pour lutter contre la pandémie, le gouvernement fédéral n’a fait appliquer ni couvre-feu ni confinement, le chef de l’État estimant qu’il s’agit d’un remède « pire que le mal » en raison des conséquences économiques. Parallèlement, la campagne de vaccination lancée mi-janvier a dû être interrompue dans plusieurs régions par manque de doses. « Si nous ne collaborons pas avec les autorités et que les autorités ne collaborent pas avec nous, nous ne parviendrons pas à contrôler la maladie », a réagi mardi à la télévision GloboNews la pneumologue et scientifique Margareth Dalcolmo, de la Fondation Fiocruz, liée au ministère de la Santé.