Trophée Coupe d'Algérie

Coupe d’Algérie : L’Entente en route pour le 9e trophée

L’ESS a remporté le choc des huitièmes de finale de la coupe d’Algérie en parvenant à renverser son hôte le CSC qui était pourtant le premier à ouvrir la marque. Cette qualification confirme ce regain de forme noté chez les Setifiens depuis quelques semaines et qui leur a permis de réussir une remontée spectaculaire au classement pour pointer au pied du podium.

Cette belle forme affichée par l’aigle noir en championnat s’est répercutée positivement sur ses prestations dans la compétition populaire, une épreuve avec laquelle le club a une histoire d’amour, comme l’attestent les huit titres remportés par l’Entente qui se remet désormais à rêver d’un neuvième trophée. Une telle distinction permettra à l’ESS de devenir tout simplement le club le plus sacré en coupe d’Algérie, puisqu’il partage actuellement la première place dans ce registre avec trois clubs algérois, en l’occurrence, le MCA, le CRB et l’USMA.
C’est donc une occasion en or qui se présente devant l’ESS pour se détacher des trois formations en question, surtout après l’élimination de la quasi totalité des gros bras de l’élite, rendant la mission des noirs et blancs plus facile à renouer avec le trophée de la coupe d’Algérie.
Il s’agit ainsi du principal objectif du club en cette deuxième partie d’un d’un exercice qu’il a très difficilement commencé. L’entraîneur tunisien, Nabil Kouki, qui est pour beaucoup dans cette résurrection, ne cache pas son ambition dans ce registre. Il a déclaré à l’issue du match qu’il a déjà atteint un premier objectif, celui de faire revenir les supporters au stade. En effet, depuis quelques matchs, le stade 8-mai 45 affiche complet. Une ambiance folle règne dans cette enceinte, rappellant aux nostalgiques les moments vécus dans ce même stade pendant plusieurs épopées dans l’histoire du club, dont la dernière en date en 2014 lorsque les gars de la ville d’Aïn El-Fouara, avaient remporté la ligue des champions africaine. Une épopée à laquelle est revenu le technicien tunisien non sans se lancer un autre défi, celui de mener l’Entente vers de nouvelles consécrations. Au vu de ce que les camarades de la nouvelle étoile du football algérien, Ishak Boussouf, sont en train de réaliser sur le terrain, ils sont bien partis pour exaucer le vœu de leur coach.
Hakim S.