9.9 C
Alger
27 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉMONDE

CONFÉRENCE INTERPARLEMENTAIRE À MADRID EN SOUTIEN AU SAHARA OCCIDENTAL : Pedro Sanchez appelé à revoir sa position 

Une conférence interparlementaire de solidarité avec le peuple sahraoui a été organisée jeudi soir au Parlement espagnol à Madrid où les participants ont notamment appelé à faire pression sur le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez pour le pousser à revoir sa position concernant le Sahara occidental, dernière colonie en Afrique. Tenue à la veille du début de la 47e conférence de l'(Eucoco), la conférence a connu la participation de députés venus de plusieurs pays d’Afrique, d’Europe et d’Amérique latine ainsi que des  groupes parlementaires espagnols solidaires avec la cause sahraouie.
L’Algérie a été représentée par une forte délégation composée de membres des deux chambres du Parlement, conduite par le président du Groupe parlementaire d’amitié et de fraternité Algérie-Sahara occidental, Miloud Tissouh. Dans son allocution prononcée devant les participants à la conférence, Tissouh a évoqué la nécessité de concrétiser l’initiative visant à créer un réseau parlementaire international en faveur du droit à l’autodétermination du peuple sahraoui qui était l’une des recommandations de l’Eucoco tenue en octobre 2017 à Paris. À cet égard, il a tenu à souligner que l’Algérie a pris l’initiative de faire un pas concret en organisant une conférence parlementaire internationale au début de l’année prochaine, relevant que  l’un des objectifs de cet évènement était d’achever les démarches nécessaires pour la mise en place de ce réseau et de le doter de structures permanentes.
Le même intervenant a en outre, appelé à encourager les activités conjointes entre les parlementaires, activer la diplomatie parlementaire au sein des gouvernements nationaux et travailler sur les organisations parlementaires régionales, continentales et internationales pour défendre la cause sahraouie.
De son côté, le président du Conseil national sahraoui, Hama Salama a souligné que le combat du peuple sahraoui représente un grand défi pour la conscience de l’humanité en général et une des manifestations des contradictions et de la politique de deux poids deux mesures dans la gestion des conflits. Dans une allocution prononcée en son nom par son vice-président Salek El Mahdi, il a condamné le revirement du chef du gouvernement espagnol, Pedro  Sanchez, concernant le Sahara occidental. Il a signalé que l’Espagne officielle n’a pas su assumer le seuil minimum de sa responsabilité historique, juridique et moral envers le peuple sahraoui.
Ania Nch

Related posts

Hollande-Sarkozy même combat : Harkis et manipulation de l’histoire

courrier

Mobilisation des «Gilets jaunes» en France : 136 000 personnes ont participé à l’acte 4

courrier

Facture des prises en charge des soins à l’étranger / réduction de près de 90% : La Cnas a déboursé 40 millions d’euros durant les quatre dernières années

courrier

EFFET DU 7 OCTOBRE 2023 : Le Monde ouvre les yeux sur la Palestine

Redaction

L’opération touchera 40 wilayas : Distribution de 30 000 logements le 20 août prochain

courrier

PROJET D’EXPLOITATION PéTROLIèRE EN OFFSHORE DANS LA ZONE OUEST DE L’ALGÉRIE : Le Président valide et signe d’autres accords

courrier