Intersyndiacle

Confédération nationale des syndicats de la fonction publique : L’opération de collecte des dossiers achevée

La Confédération nationale qui devra regrouper plusieurs formations syndicales représentant le secteur de la Fonction publique verra bientôt le jour. Après la fin de l’opération de collecte des dossiers des syndicats désirant faire partie de cette coalition, une demande sera déposée, prochainement, auprès du ministère du Travail.
C’est ce qu’a révélé le secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de l’éducation et de la formation (SATEF), Boualem Amoura. Contacté hier, il a précisé à ce propos que l’intersyndicale devra se rencontrer samedi prochain pour fixer la date de dépôt de la demande auprès du département de Mourad Zemali. Parmi les syndicats qui vont rejoindre la confédération, Amoura a évoqué entre autres le Conseil national des professionnels du secteur ternaire de l’éducation (CNAPESTE) qui a donné son aval après la tenue de son conseil national. Notre interlocuteur a expliqué, d’autre part, que la collecte des dossiers était la principale préoccupation de l’intersyndicale au cours des derniers mois ce qui explique, selon lui, les raisons de l’absence de mouvements. Une pause qui ne devra pas tarder à toucher à sa fin, a-t-il souligné, toutefois, puisque les activités vont reprendre à compter justement du samedi 13 octobre. En effet, une journée d’étude sur la Caisse nationale des retraites sera organisée avec la participation de plusieurs syndicats autonomes et animée par un expert. «L’objet de cette rencontre sera de démontrer que la CNR n’est pas déficitaire », a- affirmé Amoura qui accuse certaines parties d’utiliser l’argent de la caisse pour d’autres fins. Le SG du SATEF a souligné, dans le même contexte, l’attachement des travailleurs à leurs revendications concernant le maintien de la retraite anticipée, la protection du pouvoir d’achat qui est en permanente chute et enfin l’implication des syndicats autonomes dans les discussions de l’avant-projet du code de travail.

«L’année scolaire connaitra beaucoup de perturbations»
Évoquant les appels à la contestation qui se succèdent dans le secteur de l’Éducation nationale par les différentes formations syndicales, Boualem Amoura a affirmé que c’est une suite logique tenant compte des innombrables problèmes que connait le secteur. Selon lui, l’année scolaire 2018/2019 connaitra beaucoup de perturbations. Parmi les dossiers qui sont au centre de la discorde entre la tutelle et les travailleurs, il a évoqué celui des promotions aux grades n’ayant pas profité à tous les corps, et également la question des œuvres sociales. À ce propos Amoura a indiqué qu’une réunion est prévue le 15 octobre prochain devant réunir la commission des œuvres sociales et les syndicats autonomes au siège du ministère. Cette commission devra présenter son bilan moral et financier devant les partenaires sociaux sur instruction de la ministre, Nouria Benghebrit, a fait savoir notre interlocuteur avant de signaler que le SATEF compte boycotter la rencontre. Pour expliquer cette décision, Boualem Amoura estime que ce bilan devait être présenté à chaque fin d’année et non pas après 3 ans de mandat et après, notamment la prolongation de ce dernier. « Si nous assistons, cela signifierait que nous cautionnons la mauvaise gestion de cette commission», a-t-il conclu.
Ania Nait Chalal